massacre à Gaza mai 2018

14 mai « LA NAKBA » : Un massacre terrible à la bande de Gaza face au silence du monde arabe

Publié le

De graves heurts ont éclaté à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, lundi 14 mai 2018. Des milliers de manifestants s’y sont rassemblés après une semaine de sensibilisation sur les réseaux sociaux. Les palestiniens protestent contre le transfert de l’ambassade des Etats Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Des affrontements ont éclaté et des tirs israéliens ont visé les manifestants palestiniens.

par

59 morts et 2400 blessés

A 14h du jour même, le bilan était de 28 morts et de plusieurs centaines de blessés. Aujourd’hui 16 mai 2018, le nombre de martyrs s’est alourdi, il s’est élevé à 59 morts contre 2400 blessés. C’est la journée la plus meurtrière depuis 4 ans.
 
Il faut rappeler que depuis six semaines les palestiniens dans la bande de Gaza ont entamé la manifestation du retour. Ils étaient dans leur immense majorité des jeunes à scander devant la frontière avec l’Etat Israélien, leur refus du blocus qui leur a été imposé depuis 11ans.
 
Cette « Intifida » au nord de Gaza ainsi qu’en Cisjordanie coïncide avec la célébration du 70ème anniversaire de la création de l’Etat Israélien le 14 mai 1948, la même date où 650 000 palestiniens ont été forcés à l’exode, au Liban, Cisjordanie, en Syrie, et dans les autres pays du monde qui ont accueillis les réfugiés.
 
Donald Trump s’est déplacé pour fêter le 70ème anniversaire de la création de l’Etat Israélien, son allié stratégique. Cette date symbolique traduit le refus explicite de la revendication palestinienne de faire de Jérusalem-Est la Capitale de l’Etat palestinien auquel ils aspirent…
 
La question palestinienne est aujourd’hui dans une impasse en raison d un contexte interne et régional particulièrement défavorable. Mais la détermination des palestiniens à combattre l’occupation reste entière malgré le silence du monde arabe notamment.