pollution

3,2 millions de diabètes sont liés à la pollution atmosphérique

Publié le

La pollution contribue de 3,2 millions de nouveaux cas de diabète dans le monde depuis 2016, ce qui représente environ 14% des nouveaux cas selon les chercheurs américains de la faculté de médecine Washington à Saint-Louis, soit un patient sur sept est atteint d’un diabète à cause de la pollution de l’air.

par

Rapport entre pollution atmosphérique et diabète

Le rapport entre la pollution atmosphérique et le diabète avait déjà été avancé par des travaux antécédents, il y a déjà quelques années.
Selon les scientifiques américains la pollution réduit la production d’insuline et provoque des inflammations, inhibant la conversion glucose du sang en énergie.

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue « The Lancet Planetary Health ».
L’estimation de 14% de nouvelles personnes atteintes de diabète est issue d’une base de données médicale de 1,7 million d’anciens combattants américains, suivis sur une durée médiane de huit ans et demie.
Tous ces cas avaient été choisis parce qu’ils n’avaient pas de diabète. Les chercheurs américains ont élaboré un modèle statistique pour évaluer l’impact de la pollution de l’air dans leur lieu de résidence sur le risque de développer un diabète.

Et la comparaison de ces informations a été faite avec une autre affection où cette pollution n’est pas en cause, c’est l’atteinte des fractures des membres inférieurs. D’autres facteurs favorisant le développement de diabète comme le surpoids, l’obésité, le tabagisme et la sédentarité ont été pris en compte comme des paramètres indicateurs de cette étude scientifique.

Une pensée sur “3,2 millions de diabètes sont liés à la pollution atmosphérique”

  1. La pollution reste un corps néfaste pour notre organisme. Il y a donc de fortes chances que cela induise indirectement une diminution de la sécrétion d’insuline.
    A voir sur le long terme…

Les commentaires sont fermés.