5 bonheurs pour le cerveau

Les 5 axes du bonheur ultime pour votre cerveau

Publié le

Vous retrouverez la paix et gagnerez de l’équilibre lorsque vous faites attention à votre cerveau.
Si vous pensez que le bonheur est dans votre esprit, alors vous êtes sur la bonne voie.

par

En effet, la façon dont votre esprit et votre cerveau interagissent est cruciale pour cette sensation qu’on appelle ‘le bonheur’. Pour ce faire, nous devons mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et le rôle qu’il joue dans notre bonheur. Un joueur clé dans l’équation est le nerf vague, ce grand nerf qui commence dans votre cerveau et traverse tout votre corps. Souvent appelé «le nerf de l’amour» parce qu’il est interconnecté avec nos réseaux d’ocytocine, il nous aide à communiquer et à être en empathie avec les autres. Lorsque nous prenons une grande respiration et que notre rythme cardiaque ralentit, c’est le nerf vague qui est en action. Il contrecarre l’inflammation, améliore la mémoire et renforce la fonction immunitaire de notre corps.
 
Peu importe où vous êtes dans votre quête du bonheur, vous pouvez améliorer votre fonction cérébrale et augmenter votre ‘happy sensation’ avec quelques modifications des plus simples.
 
Les plus grands axes sont :

AXE I : La Méditation

La méditation a certainement gagné sa réputation en tant qu’outil puissant pour cultiver un sentiment de calme, de compassion et de bonheur. En effet, la méditation active le cortex préfrontal, en calmant les structures émotionnelles limbiques dans votre esprit.
 
Les recherches montrent qu’une pratique active de la méditation peut aider à l’autorégulation émotionnelle et améliorer la concentration. Elle peut conduire à un fonctionnement stimulé du cerveau et du système nerveux central, à réduire l’anxiété et la dépression et à nous protéger du déclin cognitif. La méditation peut se faire en cours avec un coach ou dans la nature pendant une randonnée !

AXE II : Le Sommeil

Les recherches persistent sur le fait qu’un cerveau privé de sommeil revient rapidement à un état primitif et rend notre réponse émotionnelle irrationnelle, mais pas que ! La perte de sommeil affecte la mémoire et l’apprentissage, et entrave la capacité du système immunitaire à se réparer. Le sommeil est capital, nous en avons besoin afin de contrôler notre bonheur. Si nous ne dormons pas suffisamment, ou si nous ne dormons pas correctement, nous nous réveillons anxieux ou avec une énergie débordante.
 
Il est à savoir que le fait que notre nerf vague subisse ou non une stimulation suffisante affecte directement notre sommeil car un nerf vagal stimulé libère des hormones anti-stress qui facilitent une bonne nuit de sommeil. (Vous pouvez le stimuler par la respiration profonde pendant environ 10 minutes.)

AXE III : La Nourriture

En tant que principale source de communication entre l’estomac et le cerveau, le nerf vague joue un rôle important dans le processus digestif ainsi que dans la façon dont nous réagissons aux choix alimentaires.
 
Lorsque le nerf vague est hors de portée, il peut entraîner des troubles digestifs ou même des troubles telles que l’anorexie et la boulimie. Selon les chercheurs, les individus ayant des nerfs vagues stimulés sont moins susceptibles de ressentir des fringales.
Les acides gras oméga-3, le zinc, le magnésium et la vitamine E sont tous des nutriments essentiels pour le cerveau. Ainsi, une alimentation riche en aliments transformés et en sucre se trouve étroitement liée aux troubles de l’humeur.
Les bonnes graisses sont cruciales pour un cerveau heureux et en bonne santé. (Pensez à l’huile d’olive, à l’huile de coco et à l’oméga-3.)

AXE IV : Le Langage

Nous utilisons des mots tous les jours. Nous les lisons, les prononçons, parfois les crions; mais ce que nous ne faisons pas, c’est de les penser. Au cours des dernières années, les neurosciences ont reconnues comment le langage peut programmer le cerveau subconscient. Le rôle de l’esprit subconscient est de suivre la direction de l’esprit conscient.
Observer ce que nous disons et apprendre à donner une tournure positive à nos schémas linguistiques peut avoir un impact sur nos pensées et nos conversations. Les représentations sont intimement liées à l’émotivité.
 
Tout simplement, certains mots positifs comme «paix» et «amour» favorisent le fonctionnement cognitif et renforcent le fonctionnement du lobe frontal dans le cerveau. Puisque le nerf vague répond à nos pensées – et donc à nos paroles l’utilisation de mots positifs lui permet d’envoyer des messages positifs au cœur aussi bien qu’à la tête.
 
D’un autre côté, un seul mot négatif envoie l’amygdale aussi connu comme le centre de la peur du cerveau en overdrive, libérant des hormones de stress perturbateurs qui peuvent fermer la logique et les centres de raisonnement du cerveau. Nous pouvons compenser certains des effets d’un langage négatif en tenant un mot positif ou optimiste dans nos esprits.

AXE V : L’Odeur

Les cinq sens contribuent à notre bien-être général, mais l’odorat est le premier à attirer l’attention du cerveau. C’est l’axe sensoriel le plus rapide que nous ayons !
En effet, nous avons entre 5 et 6 millions de cellules dans nos voies nasales dont le seul but: détecter les odeurs.
 
Quand nous sentons quelque chose, notre cerveau le traite pour le goût et la mémoire, tandis que le nerf vague envoie un signal immédiat à l’estomac. Notre réaction physique au parfum est si puissante que des études ont même utilisé des odeurs pour contrôler l’activité vagale comme un moyen de réguler la pression sanguine, la température du corps et l’appétit.
 
Puisque l’odorat et la mémoire sont si étroitement liés, utilisez intentionnellement les parfums pour «enfermer» un nouveau souvenir de quelque chose de positif. Vous serez alors en mesure de revisiter ce nouveau joyeux souvenir en un instant en un seul pschitt.