A la Une

Exposition aux rayons du soleil Lutte sans relâche contre les risques sanitaire

Publié le
Exposition aux rayons du soleil Lutte sans relâche contre les risques sanitaire

Alors que sous d’autres cieux, notamment dans les pays de l’Europe du nord, la canicule ne passe pratiquement pas sans conséquences tragiques, « en Tunisie on ne signale aucune victime de la hausse du thermomètre et encore moins de cas de déshydratation chez les enfants, pendant les périodes de forte chaleur, ce dernier phénomène faisant même désormais partie de l’histoire », précise Dr Mongi Hamrouni, directeur général des soins de santé de base.

par Chiraz Ounaïs

« Cela n’empêche pour autant pas de rester vigilant et de poursuivre les campagnes de prévention et de sensibilisation », a-t-il ajouté. Dr Hamrouni intervenait justement à l’occasion d’une rencontre avec les médias organisée par son département dans le cadre d’une présentation des moyens de prévention mis en place dans la lutte contre les effets de la canicule, et plus particulièrement les risques de l’exposition au soleil : déshydratation, insolation ou coup de soleil, les maladies épidermiques (brûlures, infections, cancer…). « Nous nous sommes préparé à la canicule dès le mois de juin en lançant une campagne à travers divers supports ; flyers, sms, affiches… pour sensibiliser la population à la protection des personnes les plus vulnérables : nourrissons, bébés, personnes âgées et ceux qui souffrent de maladies chroniques. Dieu merci, hormis quelques jours qui se comptent sur le doigt d’une main, en Tunisie nous n’avons pas enregistré des températures caniculaires. Mais avec l’imminence du mois de Ramadan, il n’est pas question de baisser la garde quand on sait que la durée de jeûne atteindra en moyenne les 17 heures en pleine période estivale. Nos campagnes vont même s’intensifier, et votre présence aujourd’hui en fait partie, afin de sensibiliser les personnes âgées et les malades chroniques et les encourager à consulter leur médecin sur le régime alimentaire à suivre, voire quant à l’opportunité en elle-même de faire le jeûne. Quant aux bains de soleil, il n’est même pas question d’y penser pendant le jeûne », a conclu le directeur général des soins de santé de base.

Pour les estivants

Qui dit été, dit vacances au bord de la mer, farniente et bronzage, mais gare aux conséquences néfastes, dont la plus dangereuse est le cancer de la peau. Pour parer à ces dangers il faut :
– Eviter de s’exposer aux rayons du soleil aux heures de forte chaleur même sous un parasol ou dans l’eau
– Rester sur la plage ou prendre un bain assez bref au début avant d’augmenter progressivement la cadence de la baignade, et surtout en dehors des heures de zénith solaire
– Utiliser une crème solaire en quantités suffisantes en renouvelant l’opération toutes les deux heures et après chaque baignade
– Se couvrir la tête ou porter des vêtements, les enfants devant en porter absolument
– Ne pas hésiter à boire eau et boissons gazeuses à volonté

Pour les personnes âgées

Moins sensibles à la soif, les personnes âgées, notamment celles qui ont besoin d’assistance ou qui vivent seules, sont les plus exposées aux souffrances quand le mercure affiche des températures élevées. Afin de préserver leur santé des conséquences de l’exposition aux rayons solaires, il est nécessaire de respecter certains principes.

A domicile

– Demeurer dans la chambre la plus fraîche avec obligation de maintenir les volets ouverts le soir et de fermer les stores la journée.
– Eviter de sortir à l’extérieur entre 10h00 et 16h00
– Se doucher à l’eau tiède ou maintenir une serviette humide sur la tête, ou s’humecter le visage, le cou et les membres à l’eau froide
– Boire de façon régulière et à raison d’un litre et demi par jour minimum, même en l’absence de sensation de soif, en évitant les boissons sucrées et excitantes (café et thé)
– Prendre soin de s’alimenter de façon régulière afin de maintenir les quantités de sels minéraux et opter pour une alimentation légère et riche en eau tels que les fruits, les légumes, le lait et ses dérivés.
– Eviter tout effort physique superflu et permettre au corps de se reposer en effectuant une bonne sieste dans un lieu frais, sombre et suffisamment aéré.

A l’extérieur

Si, pour une raison ou une autre, une personne âgée se trouve obligée de sortir de la maison, elle doit :
– Sortir très tôt et retourner assez tard
– Marcher à l’ombre
– Porter un chapeau large
– Porter des vêtements évasés, en coton et de couleur claire
– En cas d’insolation ou coup de chaleur, il faut mettre le patient dans une chambre fraîche, le débarrasser des vêtements qui lui serrent, l’humecter d’eau tiède, lui couvrir la tête et tous les membres avec une serviette humide et l’aider à boire de l’eau tout en faisant appel au médecin le plus vite possible.

Mieux vaut prévenir…

La puissance des rayons solaires diffère non seulement selon les saisons mais également selon le moment de la journée. Elle atteint son apogée en été et surtout entre 10h00 et 15h00. A un point tel que ni les nuages, ni l’ombre, ni encore la baignade ne sont à même d’atténuer les risques d’exposition au soleil. En effet, au-delà de l’impact direct des rayons UV, leur réflexion sur le sol, les murs ou l’eau a autant d’impact néfaste sur l’épiderme. Sans oublier que la pollution de l’environnement accroît la diffusion de ces rayons.
Pour éviter tout risque lié à l’exposition au soleil, le ministère de la Santé publique préconise de prendre les précautions suivantes :
– Se conformer à un horaire approprié (avant 10h00 et après 16h00)
– Porter des vêtements évasés, en coton et de couleur claire, ainsi qu’un chapeau large et des lunettes de soleil
– Appliquer des crèmes protectrices contre les rayons UV toutes les deux heures et immédiatement après la baignade ou lors de l’écoulement de sueur.