A la Une

Ostéopathie : Médecine manuelle naturelle

Publié le
Ostéopathie : Médecine manuelle naturelle

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui repose sur des manipulations du squelette visant à traiter les dysfonctionnements des différents systèmes du corps, digestif, musculaire et nerveux. Son champ d’action inclut également les muscles, les articulations et la sphère crânienne.

par Sonia Bahi

L’histoire de l’ostéopathie

L’ostéopathie a été fondée en 1874 par Andrew Taylor Still, un chirurgien américain pour qui le bon fonctionnement d’un organe passe obligatoirement par des relations équilibrées avec les structures qui l’entourent. Il est parti de trois postulats :
• Le corps contient tout ce qui est nécessaire à son bon fonctionnement.
• Le bon fonctionnement d’un organe est lié au bon fonctionnement de la structure qui l’entoure.
• Toutes les parties du corps sont interdépendantes.

De la magie dans les mains

L’ostéopathe, en se servant uniquement de ses mains, va chercher et intervenir au niveau des causes du dysfonctionnement et ne pas se contenter de soigner les symptômes. La méthode se fonde sur l’idée que les dérèglements qui apparaissent dans le corps humain sont dûs à la perte de la mobilité naturelle des organes.
La séance débute par un questionnaire détaillé pour cerner l’ensemble des troubles et une série de tests destinés à déterminer autant l’origine que la cause de ces troubles. L’ostéopathe procédera ensuite à des tests palpatoires spécifiques pour déterminer s’il y a des restrictions de mobilité puis, grâce à des manipulations manuelles douces, il va rétablir l’équilibre des différentes structures.
La durée de la séance varie selon les patients, leur âge, leur morphologie et le traitement appliqué mais elle tourne généralement autour de 45 minutes/une heure. Il peut arriver que pour consolider le traitement ou éviter une éventuelle récidive, le thérapeute propose au patient des exercices spécifiques ainsi qu’un travail postural.

L’ostéopathie ne soigne pas

  • Les maladies dégénératives
  • Les maladies génétiques
  • Les maladies infectieuses
  • Les maladies inflammatoires
  • Les fractures

Ostéopaquoi ?

L’ostéopathie est un système complet avec des diagnostics et des traitements qui lui sont spécifiques.
Pour l’ostéopathe, n’importe quel malaise, qu’il soit physique ou psychologique, a un impact sur le corps. Par exemple, un gros stress comme un accident perturbe tout l’organisme et touche aussi bien le système musculaire et squelettique que le système neurologique ou hormonal. Pour soigner la maladie, le thérapeute doit rétablir l’harmonie dans l’ensemble des mouvements propres à chaque système ou organe, ce qui en langage de spécialiste s’appelle mobilité ou motilité. Un corps en bonne santé est un corps avec une bonne motilité au niveau des articulations et de tous les tissus. Ce qui explique le fait que l’ostéopathie prenne en compte l’ensemble du corps pour poser un diagnostic.

Ostéopathie : Panacée universelle ?

L’ostéopathie a ses limites. Elle n’a pas la prétention de tout soigner.
Son champ d’action, bien que très vaste, n’englobe pas le cancer par exemple, ni les maladies génétiques ou mentales. Mais ce sont à peu près les seules exceptions.
En effet, ses champs d’application sont très variés. Nourrissons, enfants, adultes, personnes âgées et même femmes enceintes peuvent bénéficier de cette technique. Elle agit efficacement sur les structures articulaires et musculaires ainsi que sur les tissus nerveux, osseux et conjonctifs et sur les organes : foie, intestins…

L’ostéopathie soigne

  • Maux de dos
  • Entorses
  • Douleurs articulaires
  • Tendinites
  • Troubles circulatoires
  • Troubles digestifs
  • Enurésie
  • Cystite
  • Rhinites
  • Migraines
  • Stress
  • Troubles du sommeil

Raconte-moi une séance d’ostéopathie

Après un questionnaire précis prenant en considération des épisodes de stress, de surmenage, ou de choc psychologique, l’ostéopathe observe avec attention la manière avec laquelle le patient se déplace. Il procède ensuite à un examen palpatoire qui lui permettra de déceler des tensions ou des déséquilibres et de déterminer si leur origine est de nature organique ou traumatique. Le traitement diffère selon le patient. On ne traite pas de la même manière un enfant et un adulte par exemple, ou un sportif et un pro du canapé. La séance dure environ une heure pendant laquelle le patient prend des postures précises qui peuvent sembler anodines ou parfois totalement inhabituelles. Le praticien procède également à un certain nombre de manipulations qui ont pour but un relâchement des muscles, articulations, liquides et membranes, ce qui va permettre la réparation de la lésion.

J’ai testé pour vous… une séance d’ostéopathie

Je n’ai pas de problème particulier mais je suis curieuse de découvrir à quoi ressemble une séance d’ostéopathie. Le praticien commence par me poser des questions, si j’ai déjà eu un accident, si mes accouchements se sont bien déroulés, si j’ai des douleurs particulières…c’est à la fois général et précis. Ensuite, en appuyant légèrement avec ses doigts sur le bas du dos, il me demande de me plier jusqu’à toucher le sol puis de me relever doucement. Je dois également me pencher de côté. Avec ses mains, il vérifie que tout va bien. S’en suivent d’autres postures, sur le dos, puis sur le ventre. Apparemment tout va bien pour moi. Ses mains arrivent en haut du dos et là il m’annonce que je suis extrêmement nerveuse et très, très stressée. Je ris, je ne suis pas étonnée. Avec ses doigts, il effectue des manipulations au niveau du bas de mon crâne et je dois avouer qu’à ce moment là, je lutte de toutes mes forces contre le sommeil alors que dix secondes avant, je pétais le feu. Je peine à garder les yeux ouverts. Ce n’est pas vraiment un massage, cela consiste plus en une suite de petites pressions. La séance terminée, l’impression est incroyable, c’est comme si on m’avait enlevé un poids de dix kilos de sur les épaules. Je me sens légère et détendue. Pour moi, l’expérience a été concluante et je milite pour que cette spécialité soit plus répandue chez nous.