moins d antibiotique aux bebes pour moins d allergie

Les antibiotiques engendrent des maladies allergiques aux nourrissons

Publié le

La prescription d’antibiotiques ou de médicaments anti-reflux dans les six premiers mois de la vie induit chez les nourrissons un risque élevé de développer de l’asthme, des allergies alimentaires ou encore des rhinites allergiques.

par

La prescription d’antibiotiques et de traitements digestifs aux nourrissons engendre des maladies allergiques

Cette conclusion est l’aboutissement d’une étude scientifique de chercheurs américains, a été décrite le 2 avril 2018 dans la revue Jama Paediatrics.

Lors de ces travaux récents, les scientifiques américains ont étudié un groupe de 792 130 nourrissons issus de la base de données TRICARE Management Activity MHS.
Les chercheurs américains ont démontré que les médicaments anti-reflux comme les antihistaminiques et inhibiteurs de la pompe à protons étaient la cause d’un risque accru de survenue de pathologies allergiques comme de l’asthme, des allergies alimentaires et des rhinites allergiques dans les années qui suivent leur croissance.
C’est le même résultat qui a été démontré pour les antibiotiques, en rapport avec l’apparition d’une affection asthmatique, d’une allergie oculaire, la conjonctivite et aussi d’une rhinite allergique.
« Les antibiotiques et les médicaments anti-reflux sont susceptibles de perturber le microbiote intestinal », a noté le Dr Edward Mitre, de l’Uniformed Services University of the Health Sciences (Bethesda, Maryland).

Dans ce cadre, les chercheurs américains ont conclu que la flore intestinale joue un rôle principal dans le développement de maladies auto-immunes et que les premières années de vie sont décisives pour le développement de la flore digestive.
Le bébé propulsé de l’environnement à un milieu riche en bactéries, met entre deux et quatre ans à développer son microbiote intestinal d’une manière assez complexe, équilibrée et stable, proche de celle d’un adulte. Les antibiotiques sont susceptibles de troubler ce mécanisme dynamique en diminuant la biodiversité du microbiote.

De plus, il est à noter que des études récentes suggèrent que les médicaments anti-reflux produisent le même effet, du fait en rapport avec leur effet antiacide. Il est à souligner également que les antibiotiques sont souvent prescrits pour les bébés lors d’angines graves d’origine bactérienne ou après une complication d’une otite ou lors d’une conséquence grave d’une maladie infectieuse d’origine bactérienne telle une méningite.

Par ailleurs, l’allaitement au cours des premiers mois des bébés peut être incompatible avec certains médicaments qui induisent des troubles respiratoires, du rythme cardiaques, des perturbations métaboliques et des allergies.