Mon Assiette

Le curcuma, votre allié santé !

Publié le
Le curcuma,  votre allié santé !

Originaire d’Asie du sud où il est cultivé, cet aromate est, à la base, une plante herbacée dont le rhizome est bouilli, épluché, séché puis réduit en poudre pour venir délicatement assaisonner nos plats et leur donner juste ce qu’il faut de piquant. Mais, ce que nous avons tendance à négliger, c’est que le curcuma est un puissant remède traditionnel utilisé depuis l’Antiquité, et dont les propriétés curatives soignent à peu près tous les maux.

par Zeineb Guizani

La Commission E, chargée par le ministère de la santé Allemand d’évaluer l’efficacité des préparations à base de plantes, et l’OMS, se sont mis d’accord sur le fait que le rhizome du curcuma est efficace pour traiter les troubles digestifs.
Finis l’acidité gastrique, la crise de foie, la cirrhose, le syndrome du côlon irritable, la diarrhée !
Mais pas que !
Le curcuma traite également et tout aussi efficacement, les maladies cutanées,  notamment le psoriasis et les infections par saupoudrage sur les plaies.

Selon le Cancer Incidence, mortality and prevalence worldwide, 2000, les statistiques ont démontré que grâce à leur alimentation riche en curcuma, les Indiens ont 5 fois moins de cancers du sein, 8 fois moins de cancers du poumon, 9 fois moins de cancers du côlon grâce à la curcumine qui est l’un des principes actifs présents dans le rhizome, et 10 fois moins de cancers du rein comparés aux occidentaux qui en utilisent peu dans leur cuisine.

Aînés, prenez du curcuma !

Grâce à sa puissante action anti-inflammatoire, le curcuma reste un excellent produit naturel, utile aux seniors car il aide considérablement à soigner les rhumatismes, les excès de cholestérol et prévient contre les maladies cardio-vasculaires. L’un de ses composants bienfaisants, la curcumine, ralentit l’absorption des protéines du cerveau par les cellules du système immunitaire, et par conséquent prévient de la maladie d’Alzheimer. Des essais pratiqués sur des rongeurs ont aussi démontré que c’est un bon agent de chimio-prévention des cancers colorectaux.

Attention au dosage !

Ainsi qu’il a été précédemment démontré, le curcuma est certes un produit naturel et une épice fréquemment employée pour agrémenter nos plats, toutefois elle n’en demeure pas moins un moyen de médication très actif sur notre organisme. C’est pourquoi, il convient de l’utiliser avec précaution et en respectant les bonnes doses, car comme il peut soigner les malaises gastriques, il peut tout aussi bien les générer, à forte dose. Il est aussi contre-indiqué pour les personnes souffrant d’affections gastro-intestinales comme les calculs biliaires. En association avec un corps gras comme l’huile d’olive ou de sésame, le curcuma est mieux absorbé par l’organisme; toutefois l’idéal reste d’y ajouter une pincée de poivre noir pour que son activité thérapeutique soit optimale et d’en consommer à raison d’une à 2 cuillères à soupe par jour, et de réduire la dose lors de la grossesse ou de l’allaitement.