Mon Assiette

Le printemps ramène sa fraise

Publié le
Le printemps ramène sa fraise

Un coeur flamboyant lové dans des feuilles vertes brille sous le soleil printanier, on lui prête même des vertus aphrodisiaques. Dans l’imaginaire, ce fruit a toujours été lié à l’amour et à la sensualité, sans doute parce qu’il est le premier-né de dame nature au sortir de l’hiver: la fraise est de retour.

par Frida Dahmani

La fraise n’est pas un fruit! En fait, nous dégustons une fleur hypertrophiée et non un fruit au sens botanique du terme. Les fruits sont en fait les petits grains à la surface de la fraise, que l’on appelle akènes. On aborde la fraise par son arôme; son nom dérive d’ailleurs de Fragaria vesca qui signifie embaumer. Ce fruit au parfum délicat et à la saveur exquise pousse à l’état sauvage dans les régions tempérées depuis la haute Antiquité. Les fraises sauvages croisées à d’autres variétés sud-américaines ont donné naissance aux variétés modernes à gros fruits, dont descendent nos actuelles fraises dodues et savoureuses.

Belle et bonne la fraise

La fraise est peu riche en calories (40 calories pour 100 g) mais très bien pourvue en vitamine C. Ce fruit rouge et juteux contient de l’eau (90%), de la cellulose, du fer, des vitamines B, C, E, K, A et PP, du sodium, du silicium, du calcium, du soufre, du magnésium, du potassium, du brome, du zinc, de l’iode, du chlore. Flavonoïdes et polyphénols, substances antioxydantes protectrices, sont présents dans le fruit frais et cuit et assurent un effet protecteur et antiviellissement.

La fraise augmente les défenses du corps, aide à lutter contre les bactéries et est dépurative. A l’état naturel, elle est antirhumatismale, astringente, biliaire. Elle est aussi dépurative et diététique, laxative et relaxante. En fait, on peut recommander la consommation de fraises pour de multiples pathologies: artériosclérose, maladies hépatiques, calculs biliaires, anémie, diabète, goutte, rhumatismes, hypertension artérielle, constipation.

L’exception

Certaines personnes sont allergiques aux fraises. On recommande de ne pas en donner aux enfants avant l’âge de 12 mois et aux personnes souffrant de dermatoses. En effet, la fraise libère dans l’organisme des composés histaminiques qui peuvent déclencher des crises d’allergie chez les personnes sensibles, crises qui se traduisent par de l’urticaire.

Conservation de vos fraises

La fraise ne se conserve pas très longtemps après la récolte. Celle-ci doit impérativement être faite le matin ou le soir pour éviter la chaleur que le fruit ne supporte pas.

Au réfrigérateur :

La fraise résiste deux ou trois jours.

Éviter de les entasser et ne les laver qu’au moment de les servir.

Éviter également les emballages hermétiques, les fruits doivent respirer.

Si on la met au réfrigérateur pour la conserver, il ne faut pas oublier de la sortir suffisamment tôt du réfrigérateur avant la dégustation.

Au congélateur :

● Laver les fruits dans de l’eau glacée, les équeuter, les égoutter et les mettre sur une plaque en les espaçant bien. Congeler rapidement dans la partie la plus froide du congélateur. Les enfermer ensuite dans un sac à congeler.

● On peut également les rouler dans le sucre avant de les congeler de la même manière.

Pour décongeler, les étaler en une seule couche sur une assiette et les consommer dans les plus brefs délais.

● On peut congeler le jus de fraise pendant deux ou trois mois.

Dégustation

● La fraise, bien ferme et gorgée de saveur, se déguste crue, nature ou avec du sucre. Les fruits doivent être d’une bonne tenue et d’un beau rouge brillant, et le pédoncule bien vert et d’apparence fraîche. Les laver rapidement, en gardant leur pédoncule afin d’éviter qu’elles ne s’imbibent d’eau. Les égoutter, les équeuter et les servir dans les plus brefs délais.

● Elle excelle dans les pâtisseries, les glaces, les coulis, les compotes, les confitures, mais supporte mal les cuissons longues.

● Servie presque tiède, rapidement passée à la poêle ou sur le grill, son parfum se renforce. Elle se marie bien avec la crème fraîche, les épices (dont le gingembre et la menthe), les fruits exotiques, les agrumes.

Curiosités

● Les Indiens Ojibwa de l’Ontario pensent que l’âme des défunts reste errante jusqu’à ce qu’elle rencontre une fraise à l’apogée de sa maturité. Lorsqu’elle y goûte, elle peut alors entrer au Pays des Morts et reposer en paix pour l’éternité.

● François Frézier découvrit des fraisiers à gros fruits près de la ville de Conception au Chili.

Cette plante (Fragaris chiloensis) ne fructifia qu’en présence d’un autre fraisier d’Amérique, le fraisier de Virginie (Fragaria virginiana). De ce croisement naquit une nouvelle espèce appelée « fraisier ananas » (Fragaria ananassae), qui est à l’origine de toutes les fraises que nous consommons ou cultivons aujourd’hui.

● La fraise est vite devenue symbole de plaisir d’amour. Au XVIIIe siècle, on nommait « fraises » les tétons des femmes, ce qui entraîna la locution « aller aux fraises » comme synonyme de flirter.

● Sa couleur rouge, son jus sucré, sa chair tendre ont fait qu’elle était au Moyen Age le symbole de la tentation. Expressions

● Il faut toujours qu’il ramène sa fraise: il faut toujours qu’il s’en mêle.

● Elle a une jolie fraise: elle a un joli visage.

● Sucrer les fraises: être sénile, trembler. Cette expression est due à la poudre blanche qui se trouvait jadis sur toute perruque soignée: les tremblements nerveux des vieillards la répandaient sur leurs fraises.

● Se payer la fraise de quelqu’un: se moquer de quelqu’un.

● Aller aux fraises: porter un pantalon trop court.

Recettes beauté à la fraise

Ses propriétés faciales sont connues, la fraise peut être utile contre les affections cutanées, les rides et les insolations. Les fraises sont astringentes. Employées comme masque (fraises écrasées en purée), elles combattent les rides, la couperose, effacent les taches de rousseur, combattent le teint brouillé et éclaircissent la peau. Pour les peaux grasses, on ajoute un blanc d’oeuf battu à la purée de fraises. Pour les peaux sèches, on ajoute une cuillerée à café d’huile d’amande douce, une de crème fraîche, une de fécule. Le lait aux fraises, astringent et désincrustant, se prépare avec du jus de fraises passé auquel on ajoute la même quantité de lait frais et éventuellement quelques gouttes d’eau de Cologne.