dattes rupture du jeune de ramadan

Bien effectuer son jeûne au mois de Ramadan

Publié le

Du 17 mai au 15 juin 2018, c’est la période du mois de ramadan en Tunisie. Le jeûne, un rituel religieux qui entraîne inéluctablement une modification du régime alimentaire et des habitudes nutritives. Zoom sur des conseils pratiques et utiles afin que la personne qui jeûne puisse conserver un quotidien sans frein et un régime alimentaire sain après la rupture du jeûne.

par

Une alimentation équilibrée à la rupture du jeûne et au shour

Le sujet qui jeûne n’a pas le droit de consommer des aliments pendant que le soleil brille. La durée du jeûne s’étend environ pendant 16 heures. Pour la rupture du jeûne, elle se fait en dressant une table de nourriture richement variée. Les plats tunisiens sont caractérisés par un menu avec une salade, une soupe, des bricks à l’œuf, des pâtes et des ragoûts. Dans ce cadre, il faut penser à ne pas consommer ni trop salé, ni trop gras, ni trop sucré. Par ailleurs, il est important de démarrer la rupture du jeûne par un verre d’eau minérale, de l’eau aromatisée, de la bsissa liquide ou une infusion afin de bien s’hydrater au commencement du repas, d’éviter de grignoter sans limites durant toute la soirée et consommer des aliments sains lors du shour (des pâtes, du lait, des céréales, du fromage, du droô et des fruits riches en fibres comme les pommes et les dattes) et aussi bien se réhydrater.
En fait, notre organisme est constitué d’un taux en eau estimé à 60%. Par ailleurs, il en perd chaque jour une quantité variable et importante par les urines mais aussi par la transpiration et la respiration. Chaque jour, un adulte élimine près de deux litres et demi d’eau. La perte hydrique est encore plus importante s’il fait chaud.
 

bsissa
© https://twitter.com/TravelnFoodBlog

 

dattes
© www.rfi.fr

La nature, la quantité et la qualité des aliments consommés

Lors de la rupture du jeûne, il est essentiel de ne pas surcharger son estomac et avoir le ventre lourd. Le menu du repas doit être composé de glucides, de protéines, de minéraux (fer, zinc, sodium, potassium, magnésium, …), de fibres et de vitamines (A, B, C, D, E,…). Penser également aux sucres lents comme le cas des pâtes; des viandes blanches et des ingrédients frais de saison pour alimenter son énergie corporelle et pallier à des carences. Pour les savoureuses pâtisseries et les sucreries traditionnelles (bouza, bricket hlib, samsa, ktaéif, etc…), elles ne vous permettent pas de satisfaire votre faim, bien au contraire, elles augmentent l’appétit et donc le phénomène de grignotage tout au long de la soirée ramadanesque, c’est pour cette raison qu’il faut être raisonnable et ne pas en manger trop.
 

bricks tunisiennes
© www.voyage-tunisie.info

 

La préservation de problèmes de santé comme les perturbations digestives, l’hypoglycémie

Il est bien recommandé de suivre les conseils de son médecin traitant avant de jeûner dans le cas d’un individu qui présente des problématiques de santé telles les pathologies chroniques comme le diabète ou les troubles de la tension artérielle.
Il faut penser à régler par l’alimentation les infections digestives comme l’indigestion, le reflux gastrique, les ballonnements et les irritations stomachiques.
En outre, il est essentiel d’éviter de consommer les mets gras, les fritures et un repas lourd et épicé.
Dans le cas par exemple d’un sujet diabétique, il est important de mesurer sa glycémie par glucomètre au minimum une fois par jour afin qu’il puisse pallier à toute forme de malaise.