habitudes de genie

Ces habitudes des génies qui vous rendront plus intelligents

Publié le

L’excentricité est au centre de tout comportement adopté par les génies. Einstein, par exemple, ramassait des mégots de cigarette dans la rue et en utilisait le tabac pour sa pipe; Benjamin Franklin était habitué à s’asseoir nu devant sa fenêtre tous les matins afin de laisser l’air circuler sur son corps. Il appelait cela un « bain d’air ».

Leur excentricité n’est pas complètement sans explication; il y a des avantages mentaux derrière une partie de leur folie.
Voici donc sept habitudes de génies qui vous rendront plus intelligents

1. Eloignez vous des ondes négatives

Pour booster votre performance mentale, donnez à votre esprit un répit du climat technologique dans lequel vous baignerez : en vous promenant dans la nature ou en méditant. Prévoyez du temps quotidien pour vous déconnecter mentalement et recharger.

2. Soyez audacieux, adoptez le froid !

Benjamin Franklin allait nager tous les jours dans la Tamise de Londres; Theodore Roosevelt, quant à lui, prenait un bain dans les eaux froides de la rivière Potomac à Washington D.C. chaque hiver.
S’immerger dans l’eau de diverses températures peut avoir des avantages physiques et mentaux d’ailleurs c’est une pratique ancienne, apparue depuis des siècles. Hippocrate a dit que la thérapie de l’eau «atténue la lassitude» en tant que faiblesse physique ou mentale.
En effet, lorsque vous prenez une douche froide, le choc thermique fait circuler le sang dans votre corps et apporte de l’oxygène à votre cerveau.

3. Ne pas assaisonner votre nourriture.

Avez-vous déjà entendu parler du «The Salt Test» de Thomas Edison ? Celui qui ajoute du sel à son bol avant même d’y goûter, échoue !
Les plus intelligents ont généralement un esprit critique et pragmatique.

4. Le jeûne

Pythagore, l’ancien philosophe et mathématicien grec, se priverait systématiquement de nourriture pendant 40 jours. Il a enseigné à ses disciples ce jeûne strict ce qui stimule la perception mentale et la créativité.

Des études modernes ont montré que le jeûne augmente votre facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), ce qui facilite le fonctionnement de la mémoire et stimule la régénération des cellules cérébrales. Le stress aigu causé par le jeûne provoque également la libération d’endorphines par le cerveau, ce qui entraîne des sentiments de bien-être et d’euphorie.

5. Pleurez un bon coup

Si vous voulez être aussi créatif que Steve Jobs, commencez à laisser couler vos larmes. La biographie de Jobs révélait qu’il pleurait sans cesse quand il était frustré mais aussi des larmes heureuses quand il avait des expériences qu’il décrivait comme «émanant de la pureté de l’esprit».

6. Sachez décrocher

Décrocher et lâcher prise ne signifie pas que vous méprisez le moment présent, vos objectifs et votre parcours mais plutôt que vous avez une soif de connaissances entravée parce que vos objectifs ne correspondent pas à vos aspirations.
C’est un grand risque de quitter tout engagement, pas seulement le collège ou la Fac. Être un ‘décrocheur’ signifie que vous entraînez constamment votre esprit à chercher des modèles; pour voir la trajectoire de plusieurs chemins, et passer à celui qui correspond le plus à vos objectifs.

7. Errance

Engager son esprit dans une phase créative appelée «incubation», c’est permettre à votre esprit inconscient de synthétiser toutes les informations que vous avez rencontrées pendant votre travail conscient. Le détachement mental et « l’errance  » permettent à tout votre savoir de fermenter pour vous amener vers l’illumination.