changer ses heures de repas serait bon pour la sante

Changer ses horaires de petit-déjeuner et du dîner pour perdre du poids

Publié le

Les chercheurs de l’University of Surrey au Royaume-Uni révèlent que des modifications dans les horaires du petit-déjeuner et du dîner peuvent réduire la graisse corporelle

Les changements dans les horaires du petit-déjeuner et du dîner pourraient réduire la graisse corporelle

Cette nouvelle étude pilote a été publiée dans le Journal of Nutritional Sciences, dirigée par le Dr Jonathan Johnston de l’Université de Surrey, elle a duré 10 semaines.
 
Les chercheurs ont étudié l’impact des changements d’horaire des repas sur l’apport alimentaire, la composition corporelle et le risque sanguin chez les patients, ainsi que sur le risque de diabète et de maladies cardiaques.
 
Un premier groupe de 7 personnes servait de témoin et ne changeait rien à ses habitudes.
Un deuxième groupe de 9 personnes devait retarder son petit-déjeuner d’une heure et demi et avancer son diner d’autant. Soit dans les habitudes britanniques, un petit-déjeuner reculé autour de 8h30 et un diner avancé avant 18h00.
Seul ce changement d’horaire était demandé, les participants n’avaient aucune consignes nutritionnelles, ni régime à suivre.
 
Les chercheurs ont constaté que ceux qui avaient changer leurs horaires de repas perdaient en moyenne plus de deux fois plus de graisse corporelle que ceux du groupe témoin, qui mangeaient normalement.
Ils ont également constaté que ce groupe consommaient moins de nourriture que le groupe témoin. Résultat soutenu aussi par les réponses des participants qui pour 57% ont noté une réduction de l’apport alimentaire par suite d’une diminution de l’appétit, ainsi qu’à une réduction des grignotages (en particulier le soir).
 
Bien sur il faudra des études de plus grande envergure, en temps et nombre de participants pour confirmer ces données pilotes et vérifier que ces changement d’horaires resserrant la plage de la période d’alimentation et augmentant la période de jeûne nocturne à des avantages pour la santé.

Régime efficace mais pas socialement tenable

Toutefois les chercheurs, comme une majorité des participants, étaient conscient que ce changement d’horaire pouvait difficilement être maintenu au-delà de la durée de l’étude en raison de leur incompatibilité avec la vie familiale et sociale.
 
Le Dr Jonathan Johnston, lecteur en chronobiologie et physiologie intégrative à l’Université de Surrey, a déclaré: « Bien que cette étude soit petite, elle nous a fourni des informations précieuses sur la façon dont de légères altérations de nos repas peuvent avoir des effets bénéfiques sur notre corps. La réduction de la graisse corporelle diminue nos chances de développer l’obésité et les maladies associées, et est donc essentielle pour améliorer notre santé globale. Cependant, comme nous l’avons vu avec ces participants, ce régime horaire est difficile à suivre et pas toujours compatible avec la vie familiale et sociale. Nous devons donc nous assurer qu’il soit flexible et propice à la vie réelle, car les avantages potentiels de tels régimes sont évidents. »
 
 
 

Source : Université du Surrey – Changes in breakfast and dinner timings can reduce body fat