Claudia Cardinale

Claudia Cardinale à l’ouverture officielle de la médiathèque tunisienne

Publié le

Claudia Cardinale est née le 15 avril 1938 à Tunis. L’actrice et mannequin italo-tunisienne sera présente à la cérémonie du lancement officiel de la Cinémathèque tunisienne le 21 mars, et ce dans le cadre de l’ouverture officielle de Cité de la Culture.

par

Durant cet événement, un hommage à « la plus belle Italienne de Tunis » lui sera rendu. A cet effet, une exposition avec des projections quotidiennes de ses films se tiendra à la salle de cinéma de la Cinémathèque tunisienne du 22 mars au 25 mars. Ces projections seront dirigées par le cinéaste Hichem Ben Ammar. Au programme, une projection des deux films tunisiens dans lesquels elle a fait ses premiers pas dans l’univers du cinéma : « Chaîne d’or » de Mustapha Farsi et René Vautier et « Goha » de Jacques Baratier.

Flash back sur la vie de Claudia Cardinale !

Claudia est née à avenue Habib Bourguiba et a grandit à rue de Marseille à Tunis. Son père d’origine italienne est installé en Tunisie, et employé comme ingénieur par la Compagnie des Tramways. Avec ses deux frères Bruno et Adrien et sa sœur Blanche, ils ont passé toute leur jeunesse à la Goulette.
A 16 ans, Claudia Cardinal participa au concours de la plus belle Italienne de Tunis et remporta le premier prix qui n’est autre qu’un séjour au Festival du film de Venise. En 1955, cette jeune fille à l’avenir prometteur, s’y est rendu en portant avec elle un bikini et un burnous. Depuis cette apparition qui n’a laissé personne indifférent, elle a reçu des propositions de rôles de la part de producteurs internationaux, mais la jeune fille avait opté pour une autre carrière, celle d’institutrice.
Dans les années 60, cette sulfureuse italienne devient un véritable sex-symbol. L’actrice a joué dans de nombreux films à succès tels que « Cartouche » (1962), « Le Guépard » (1963) ou encore « Il était une fois dans l’Ouest » de Sergio Leone (1968), un film culte du western spaghetti qui a marqué des générations.

En 1996, elle a fait une brève apparition dans le film de Férid Boughédir, « Un été à la Goulette ». En 2009, elle a encore rendu hommage à la Tunisie en publiant un livre de photos qui retrace son enfance tunisienne « Ma Tunisie », Editions Timée.