ramadan des coffee addict

Comment contrer son manque de caféine pendant les journées de jeûne

Publié le

Vous vous êtes déjà senti nerveux et stressé, tout cela parce que vous buvez trop de caféine ou vous en manquez? Ce qui suit pourrait vous interpeller.

par

Au quotidien les coffee-addicts sont ces gens grincheux qui n’arrivent pas à se réveiller qu’une fois leur tasse de café entamée. Ils n’émergent pas du tout sans leur dose de caféine, et certains vont même à mettre leur journée entre parenthèses rien que parce qu’ils l’ont commencée du mauvais pied.
Pendant le mois de Ramadan, cette frustration est d’autant plus exacerbée que le rythme est chamboulé. Ainsi, nous savons tous que Ramadan ne signifie pas seulement un jeûne de nourriture et d’eau, mais c’est aussi cesser de fumer et boire du café ou du thé 15 heures par jour. Cela peut devenir très difficile pour les gens qui se sont habitués à leur cigarette du matin ou pour ceux d’entre nous qui ont besoin d’un bon expresso avant le début de la journée.
 
En effet, la caféine est l’une des substances les plus recherchées au monde. Cela a des avantages, mais peut être également dangereux, notamment par son impact néfaste sur la quantité et la qualité de votre sommeil.
 
Tout est une question de modération, mais plus nous consommons, plus notre corps construit une tolérance. Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons surcharger nos glandes surrénales et rester coincés dans un cycle de fatigue et d’irritabilité.
 
Beaucoup de gens comptent sur le café pour commencer leur journée car la caféine est la drogue la plus couramment consommée, comestible seulement dans certaines quantités.
Généralement, les consommateurs de caféine se plaignent de maux de tête sévères pendant les premiers jours du Ramadan jusqu’à ce qu’ils s’habituent à cette nouvelle routine. Ils éprouvent des symptômes de sevrage comme la fatigue, la léthargie, l’irritabilité, le manque de concentration, l’insomnie, l’anxiété et le vertige.

Alors comment contrer le manque de café pendant le mois saint de Ramadan ?

Pratiquer un sevrage avant Ramadan mais aussi pendant les premiers jours

Commencez à vous initier tôt car ceux dépendants de la caféine doivent réduire leur consommation quotidienne de caféine bien avant le début du Ramadan. À défaut, une grande tasse de café ou de thé pendant le shour peut aider à éviter les maux de tête pendant la journée à venir.

Substituer par le thé vert

Commencez par remplacer l’un de vos cafés quotidiens par une tasse de thé vert à déguster pendant le Shour ou juste après la rupture du jeûne. Le thé vert contient cependant de la caféine, mais en quantités moindre en comparaison du café.

La sieste en force

Faire une sieste au travail ne va pas rendre votre patron heureux – mais si vous êtes dans un environnement où c’est toujours possible de s’y prêter, essayez-la. Les recherches ont montré qu’une sieste est plus utile qu’une tasse de café. Il faut savoir qu’une sieste optimale est celle de 20 minutes prise vers 14h30.

Les distractions en toute positivité

Face au manque de caféine vous êtes amenés à trouver des moyens afin de détourner vos pensées de ce problème.
Au réveil, le manque se fait imposant, détournez donc votre attention en lisant, regardant une vidéo sur votre téléphone ou en appelant un ami ou proche. Tout est bon pour se distraire.

Se laisser emporter par un rythme

La musique c’est la vie. Face au manque de caféine, mettez une playlist avec des morceaux rythmés de votre choix et laissez vous emporter. En augmentant son rythme cardiaque, vous combattez ce coup de mou qui pour certains commence en début de journée ou au milieu.