infection urinaire

Les cystites : causes et moyens de préventions

Publié le

Les infections urinaires sont très fréquentes chez la femme pour des raisons d’anatomie, notamment les cystites. Ces dernières passent rarement inaperçues mais reste souvent négligées et pourtant les conséquences peuvent être graves.

par

La cystite est une infection, souvent bactérienne, de la vessie. Les bactéries proviennent généralement de l’appareil digestif. La contamination de l’urètre féminin est facile vue les rapports étroits rectum – méat urétral. Ensuite, les bactéries vont poursuivre leur trajet ascendant jusqu’au niveau de la paroi de la vessie ou elles provoquent une destruction des tissus et une réaction inflammatoire douloureuse.
Les épisodes de cystite sont relativement bénins sauf quand ils deviennent récidivante, affectent une femme enceinte ou s’accompagnent de fièvre et de douleurs intenses pouvant témoigner de complications. Ceci dit la fièvre ne fait pas partie du tableau d’une cystite, toute au plus une fébricule de 38°C peut se voir. La cystite se manifeste ainsi par une légère douleur au niveau du bas ventre, des besoins urinaires fréquents et des brulures mictionnelles.

Facteurs favorisants la cystite :

Bien que certaines malformations congénitales et maladies aboutissant à la stagnation des urines dans la vessie favorisant ainsi les infections urinaires, ce n’est pas le cas de figure le plus rencontré.
Les femmes jeunes et sexuellement actives présentent un risque de cystite fortement accru d’infection urinaire. Un manque d’hygiène intime, ou au contraire une hygiène excessive favorise la pullulation microbienne.
Ainsi certaine mauvaise habitudes sont impliquées dans la contamination de la zone urogénitale tels le manque d’apport hydrique, l’essuyage d’arrière en avant après un passage à la selle et le port de sous-vêtements moulants.
La grossesse à partir du deuxième trimestre comprime la vessie et peut ainsi empêcher sa vidange complète ce qui favoriser la prolifération bactérienne.

La prévention de la la cystite est simple :

Quelques mesures simples permettent d’éviter les facteurs favorisant la pullulation bactérienne et permettent ainsi de prévenir l’infection :
• Une consommation régulière d’1.5L d’eau permet d’augmenter le débit urinaire et d’évacuer les bactéries de l’appareil urinaire.
• Le fait d’uriner âpres un rapport sexuel va nettoyer l’urètre et empêcher les bactéries d’atteindre la vessie.
• Le port de vêtements amples et de sous-vêtement en coton garde la zone urogénitale aérée. Au contraire le port de pantalons serrés et de sous-vêtements synthétiques favorisent la transpiration à l’origine d’une prolifération bactérienne.
• L’utilisation de produit cosmétique agressif déstabilise le microenvironnement au niveau de la zone intime favorisent aussi la pullulation microbienne et par conséquent les infections urinaires. Optez ainsi pour une toilette intime quotidienne très soigneuse doit être réalisée avec de l’eau et un savon doux.
• Pour éviter le transport de germes, penser à s’essuyer d’avant en arrière après un passage à la selle. Aussi, Changez régulièrement de protection périodique durant les règles.
• La constipation représente un facteur favorisant la survenue de cystite et sa récidive. En effet, la stagnation des selles dans le rectum favorise la prolifération microbienne à l’origine de contamination de la vessie. Une alimentation riche en fibres et une activité physique régulière améliore le transit digestif.