prise de sang

Dépistage du cancer de la prostate par une prise de sang

Publié le

Dans son laboratoire, le docteur Catherine Alix-Panabières vient d’œuvrer sur une véritable prouesse médicale avec la mise au point d’un simple test sanguin permettant d’identifier un cancer de la glande prostatique.

par

L’essai clinique va être mené sur mille patients. Dans le cadre de ces travaux au centre hospitalo-universitaire de Montpellier, la scientifique a effectué au sein d’un consortium européen, des expériences pour déceler le cancer de la prostate par une simple prise de sang.
 
C’est à travers une biopsie liquide, un test sanguin, qui en combinant les mesures des cellules tumorales circulantes, de l’ADN tumoral circulant et des exosomes, des marqueurs, permettrait ainsi le diagnostic de la pathologie oncologique de la prostate.

Une médecine personnalisée, non invasive, simple et efficace

L’examen clinique actuel de ce cancer se fait par une piste transrectale, qui est une méthode invasive et qui peut induire des risques infectieux et hémorragiques, ainsi que générer un non diagnostic de cellules tumorales agressives sans compter le désagrément pour le patient.
 
L’objectif de cette recherche est de mettre au point une médecine personnalisée par des moyens de diagnostic simples et efficients, et ainsi conduire à une prise en charge adaptée, au bon moment et à la bonne personne.
 
Ces travaux, et l’étude clinique auprès d’un large spectre de 1.000 patients qui va avoir lieu, ont intéressé la Fondation Arc, qui œuvre pour la recherche contre le cancer, et qui a remis une subvention d’un montant de 330.000 euros à Catherine Alix-Panabières. « Il s’agit d’une innovation majeure », a souligné André Rouvillois, membre du conseil d’administration de la Fondation.
 

Source : Fondation ARC – Comment diagnostiquer le cancer de la prostate à partir d’une simple prise de sang ?