2 complements de fer augmentent le risque de cancer

Deux additifs alimentaires qui augmentent le risque de cancer du côlon

Publié le

Deux composés de fer communs augmentent la formation d’un biomarqueur connu pour le cancer, selon une nouvelle étude des cellules cancéreuses de l’Université Chalmers de Technologie, Suède.

Ces deux composés, le citrate d’ammonium ferrique et l’EDTA ferrique sont souvent utilisés dans les compléments alimentaires et en tant qu’additifs alimentaires (E381-E385) le premier comme régulateur de pH et le deuxième comme antioxydant dans les conserves, les aliments surgelés et les sauces.
 

Deux composés qui augmentent le risque de cancer du côlon

Une première étude avaient démontré l’effet nocif des ces deux composés sur les souris.
Cette nouvelle étude, en collaboration avec le UK Medical Research Council et l’Université de Cambridge, a examiné l’effet de doses usuelles de compléments de ces composés sur deux types de cellules de cancer du côlon humain en culture. Les effets du sulfate ferreux, un autre composé de fer très commun, à lui aussi été testé.
 

Tandis que le sulfate ferreux ne provoquait aucun effet, le citrate ferrique et l’EDTA ferrique, même à faible dose, augmentaient les taux cellulaires d’amphiréguline, un biomarqueur du cancer.
 

Nathalie Scheers, professeur adjoint à Chalmers University of Technologie, et rédacteur en chef sur l’étude précise « nous pouvons conclure que le citrate ferrique et l’EDTA ferrique pourraient être cancérigènes, car ils augmentent tous deux la formation d’amphiréguline, marqueur connu du cancer le plus souvent associé à un cancer à long terme et à un diagnostic difficile ».
 
Au vu des limitations de l’étude, et des approfondissements à y apporter, la chercheuse n’a pas voulut s’avancer à des recommandations mais elle conclut en disant « personnellement, si j’avais besoin d’un supplément de fer, j’essaierais d’éviter le citrate de fer ».
 
 

Source : EurekAlert – Certain iron supplements may influence the development of colon cancer
Crédit photo : Yen Strandqvist/Chalmers University of Technology