questions sur la protection solaire

24 questions-réponses pour tout savoir sur la protection solaire

Publié le

Protéger sa peau du soleil est un geste essentiel pour préserver son capital solaire et donc sa santé, en évitant les risques du cancer de la peau, du vieillissement prématuré , et des taches pigmentaires…

par

1. Comment appliquer son écran solaire efficacement ?

Appliquez votre écran solaire en suivant la méthode  » je dose, je dépose, j’étale « .
Déposez-le par petites touches, puis tapotez doucement, sans frotter, pour ne pas abîmer les filtres et étalez, en partant du centre vers l’extérieur du visage et de bas en haut pour le cou, sans oublier le décolleté, le crâne (en cas de calvitie), les oreilles, le nez, le contour des yeux (utilisez uniquement un écran minéral ), les mains, les pieds, les lèvres (selon une étude américaine, 60 % des utilisateurs de crème solaire n’en appliquent pas sur les lèvres, une partie du visage où le cancer de la peau se forme souvent). Appliquez votre écran 30 minutes avant de sortir dans le cas où votre écran est à base de filtres chimiques, pour que le produit soit parfaitement assimilé par la peau et de former ainsi une barrière protectrice. Les écrans minéraux sont quant à eux actifs dès l’application.

2. Quelles différences entre UVA, UVB, et IR ?

parasolLe rayonnement solaire est divisé en 3 types : ultraviolet ( uVA,uVB,uVC ), lumière visible et infrarouges (Ir).

UVA : Les uVA sont plus nombreux (95% du rayonnement), plus pénétrants (pénètrent en profondeur jusqu’au derme) (315 à 400 nanomètres (nm)), mais moins puissants que les uVB. Ils sont la cause du vieillissement prématuré de la peau, et peuvent endommager les cellules et augmenter le risque de cancer de la peau.

UVB : Les UVB restent dans les couches superficielles de la peau (280 à 315 nm), représentent 5% du rayonnement, et sont plus puissants que les UVA. Ils sont responsables des coups de soleil, du bronzage et des inflammations, et constituent le principal facteur de risque de cancer de la peau.

UVC : Ce sont les plus nocifs (153 à 280 nm), mais ils sont filtrés par la couche d’ozone et n’atteignent pas la terre.

IR : produisent la sensation de chaleur due au soleil, qui peut induire au dessèchement de la peau et à la déshydratation de l’organisme. Bien qu’invisibles à l’oeil nu, les IR sont de longueur d’onde bien plus grande que celle des UVA et des UVB (entre 780 nm et 1 000 000 nm),ce qui leur permet d’atteindre les couches les plus profondes de la peau.

3. Qu’est ce que c’est que le SPF, FPS, IP ?

Le SPF ou « Sun Protection Factor » en anglais, le FPS qui est le « Facteur de Protection Solaire », ou l’IP « Indice de Protection » indique le degré de protection du produit solaire contre les rayons UVB (responsables des coups de soleil) et UVA (entouré d’un cercle -qui signifie que la protection anti UVA est au moins égale à 1/3 du chiffre annoncé : un SPF 30 garantit donc au minimum une protection de 10 contre les UVA). Cet indice correspond à la période de temps additionnelle durant laquelle une personne qui a appliqué un soin solaire peut résister au soleil avant d’attraper un coup de soleil.
Par exemple, si une personne attrape un coup de soleil au bout de 15 minutes sans crème solaire, un indice de 30 lui procurera une protection de 30 fois 15 minutes.
Il existe 4 niveaux de SPF : de 6 à 10 : protection faible, de 15 à 25 : protection moyenne, de 30 à 50: haute protection, 50 et + : très haute protection .

4. Est-ce que l’écran total existe ?

Aucun produit solaire n’assure une protection totale. Il y a toujours une fraction du rayonnement UV qui n’est pas réfléchie ou absorbée. Ces appellations erronées (écran total, protection totale) n’existent plus depuis leur interdiction par la réglementation européenne en 2006, et ce, dans le but de protéger les consommateurs. Depuis, les indices supérieurs à 50 (60, 80 ,100) ont été regroupés en un seul indice 50+.

5. Pourquoi faut-il protéger ses cicatrices du soleil ?

une cicatrice doit être protégée du soleil, qu’elle soit récente (cicatrice rose ou rouge datant de moins de 6 mois) ou ancienne, afin d’éviter une hyper-pigmentation susceptible d’engendrer des marques inesthétiques sur la peau (car les cellules qui régénèrent la cicatrice se multiplient rapidement et produisent plus de mélanine), et d’éviter de mal évoluer pour les cicatrices récentes. Il est donc essentiel de les couvrir avec un vêtement, ou d’appliquer une double dose de crème à indice élevé.

6. Est-ce que le soin solaire reste efficace après s’être maquillée par-dessus ?

Oui, ceci dit pour que la protection solaire soit optimale, il faudrait appliquer le maquillage dans le bon ordre. Commencez par appliquer vos soins habituels, suivis de l’écran solaire (en prenant soin de bien le faire pénétrer), puis terminez en appliquant votre maquillage en tapotant ( aussi bien le maquillage du teint que celui des yeux ). Optez pour un fond de teint poudre (plutôt qu’un fond de teint crème ou liquide) pour fixer l’écran et éviter un aspect disgracieux. Ré-appliquez l’écran toutes les 2 heures en prenant soin de bien s’essuyer avant de ré-appliquer ; c’est la seul manière pour que l’écran solaire soit efficace.

7. Quel indice de protection choisir pour ma peau ?

Quelques critères sont importants à prendre en compte pour choisir le bon indice de protection :

Le phototype
tableau des phototypes
 
Les personnes travaillant à l’extérieur, qui prennent des médicaments photosensibilisants, ou qui ont une sensibilité particulière au soleil causée par une maladie devraient choisir un indice de 50+.

8. A quels moments de la journée doit-on le plus protéger notre peau ?

Il est impératif de parfaitement se protéger du soleil et d’éviter de s’y exposer, surtout aux heures d’ensoleillement maximum (entre 10 h et 16 h).

9. À quelle fréquence doit-on appliquer notre crème solaire ? Et pourquoi ?

Ré-appliquez le soin solaire toutes les 2 heures (les filtres solaires se dégradent avec le temps et le soleil), ou en cas de transpiration, de baignade (même si la protection est dite waterproof), ou après s’être essuyé ; afin de maintenir une protection efficace. Pour être efficace, la crème solaire devrait toujours être appliquée sur une peau sèche. On s’assure donc de bien éponger / essuyer avec un mouchoir sa peau avant l’application. Pour minimiser le risque de coups de soleil, une application complémentaire 30 minutes après la première permet d’augmenter l’épaisseur de la couche protectrice, et de protéger les endroits omis par la première application.

10. Comment se protéger du soleil quand on a la peau acnéique ?

Le soleil est un faux ami des peaux acnéiques ! Les personnes ayant une peau acnéique ont souvent l’impression que le soleil améliore l’aspect de leur peau. En fait, l’exposition au soleil ainsi que l’eau de mer assèchent la peau, ce qui, ajouté au hâle, unifie le teint et fait croire que les boutons disparaissent.
Erreur ! puisque l’exposition au soleil provoque un épaississement de la couche superficielle de la peau, ce qui bloque les pores et provoque une accumulation de sébum pour finir avec une poussée d’acné à la fin des vacances !
Certains traitements contre l’acné peuvent sensibiliser la peau au soleil. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est essentiel de protéger sa peau du soleil, et prévenir ainsi l’apparition des taches brunes des cicatrices d’acné et des boutons. Choisissez une protection en version non grasse pour ne pas boucher les pores (émulsion au toucher sec, gel, gel-crème, fluide), non comédogène (qui ne favorise pas l’apparition des comédons : boutons noirs) , d’indice 50+ quelque soit votre phototype.

11. Existe-t-il des produits 100% naturels efficaces contre les rayons du soleil ?

Il n’y a aucun produit 100% naturel qui protège la peau contre les rayons UV. L’écran minéral étant le produit le plus naturel possible, de part sa composition en filtres minéraux, donc naturels.

12. Quelle est la différence entre un filtre chimique et un filtre minéral ?

Un filtre chimique (ou organique) (comme le Mexoril XL, Mexoril FX, oxybenzone, octocrylène , avobenzone (
parsol 1789 )…) protège la peau en absorbant les rayons UV. Plusieurs études ont révélé que certains filtres chimiques pénètrent dans l’épiderme, et peuvent ainsi être absorbés par l’organisme et aboutir dans le sang. Certains sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, et causer des réactions allergiques.
Un filtre minéral (physique ou inorganique) contient des oxydes métalliques (dioxyde de titane, oxyde de zinc, oxyde de fer…) qui réfléchissent les rayons UVA et UVB, et restent à la surface de la peau.
Les enfants, les personnes ayant une peau sensible ou présentant une allergie aux filtres chimiques, devront opter pour un écran purement minéral, qui est généralement bien toléré par la peau. Selon les experts, leur efficacité s’équivaut. Certains laboratoires fabriquent des soins solaires combinant les deux types de filtres.

13. Comment bien protéger son enfant du soleil ?

protection solaire pour l enfantLes bébés et les enfants sont très sensibles aux effets néfastes du soleil. En effet, les mécanismes de protection de la peau ne sont pas achevés et leur « capital soleil » s’épuisera rapidement en cas d’exposition.
Pour cela, un bébé ou un enfant ne doit jamais être exposé au soleil. Il faut donc utiliser des parasols, chercher les endroits ombragés, et bien les couvrir avec un chapeau à larges bords et des vêtements longs à maille serrée, ou des vêtements anti-UV, et des lunettes de soleil.
Quant à la protection vestimentaire, contrairement à ce que l’on pense, un vêtement mouillé est beaucoup moins efficace qu’un vêtement sec.
Sachez également qu’il est déconseillé d’appliquer de la crème solaire à un bébé de moins de six mois (possibilité de réactions allergiques). Après six mois, vous pouvez lui appliquer de la crème purement minérale, d’indice 50+ quelque soit son phototype.

14. Qu’est-ce qu’un capital solaire ?

Le capital solaire est le temps personnel calculé à l’échelle de la vie durant lequel il est possible de s’exposer au soleil sans effets néfastes. Chacun de nous a son propre capital solaire : il est lié à la couleur de peau (plus la peau est claire et moins le capital soleil est élevé), à l’hérédité (cancer de la peau dans la famille), aux antécédents (coups de soleil dans l’enfance, nombreux grains de beauté, taches…).
Il atteint son maximum lors de l’apparition des taches sur la peau après des coups de soleil, et dépassé ou entamé en cas de cancer cutané. Les coups de soleil épuisent rapidement ce « crédit solaire ». Il est donc essentiel de ne pas s’exposer au soleil et de parfaitement s’en protéger.

15. Quelle est la quantité de crème recommandée à l’application ?

Un des facteurs les plus importants à respecter pour qu’un produit solaire soit efficace est la quantité appliquée. 2 mg par cm2 de peau , est la dose de produit recommandée pour être bien protégé, soit l’équivalent de 1 c. à café (5 ml) pour le visage et le cou (1 grosse noisette ,l’équivalant d’une phalange), et environ 2 c. à soupe (30 ml) pour protéger tout le corps. En effet, en n’appliquant pas suffisamment de crème solaire, un FPS de 15 peut équivaloir à un indice de protection de 7 et un FpS de 30 à un Ip de 15.

16. Est-ce qu’on est complètement protégé à l’ombre ou sous un parasol ?

Non car les rayons sont partiellement renvoyés vers vous par le sol.
Le saviez-vous ? Les vitres (voiture, maison, bureau ) laissent passer les rayons solaires .
En revanche, les vitres teintées offrent une protection solaire élevée.

17. La protection solaire est elle égale quelle que soit la saison ?

Oui, on doit se protéger du soleil hiver comme été car un voile nuageux laisse passer plus de 90 % des UV.
Cependant la couche nuageuse empêche le passage du rayonnement infrarouge d’où la diminution de la température.

18. Quand doit- on changer de produit solaire ?

On peut généralement se fier aux dates de péremption. Cependant, si la couleur ou la texture du produit change, et si la phase huileuse se sépare de la phase aqueuse ,il faut le jeter. En effet, l’exposition prolongée à la chaleur modifie les ingrédients présents dans le produit et lui fait perdre ces capacités protectrices.

19. Comment bien protéger ses yeux du soleil ?

Que ce soit en ville, à la mer, ou à la montagne, il est indispensable de vous protéger les yeux, ainsi que ceux de vos enfants quelque soit le phototype, en portant des lunettes de soleil teintées d’une forme bien enveloppante ou munies de protections latérales, à la norme européenne CE suivi du chiffre 3, qui offrent un niveau de protection adapté à une forte luminosité solaire, car les rayons uV pourraient être néfastes pour la santé visuelle (risque de cataracte (opacification du cristallin), ou de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Les nourrissons, les enfants, les personnes aux yeux clairs sont les plus sensibles à la luminosité. pour le contour des yeux, portez un écran avec des filtres 100 % minéraux (sous forme de stick ou de crème résistante à l’eau, qu’on vient sceller par une poudre ou un écran fond de teint en poudre pour éviter les coulures et de piquer les yeux. )

20. Quels types de vêtements privilégier pour se protéger du soleil ?

Les vêtements constituent une protection solaire idéale : ils bloquent, absorbent et réverbèrent les rayons du soleil. Cependant, tous les vêtements n’offrent pas la même protection : ceci dépend du maillage, de la couleur et de l’épaisseur du tissu. La combinaison de vêtements (à manches longues , pantalons, chaussures fermées ),d’un chapeau à larges bords (pour protéger le visage, le cuir chevelu et les oreilles ), de lunettes solaires, et d’un écran solaire sur les parties découvertes du corps, ainsi que l’ombre constituent la meilleure protection contre les rayons UV.

Le saviez-vous ?
*Les vêtements amples protègent mieux que les vêtements de coupe près du corps.
*La protection chute de 50% quand le vêtement est mouillé.
*Les couleurs foncées protègent mieux que les couleurs claires.
*Les vêtements avec tissus à mailles serrées et épais (laine, polyester …) protègent mieux (ont un SpF plus élevé) que les vêtements légers, à maille moins serrées, ou transparents (coton, lin, soie, mousseline …)
*un vêtement à travers lequel on peut voir la lumière, n’offre pas une bonne protection solaire.

21. Produit-on de la vitamine D en portant un écran solaire ?

Non, l’application d’écran solaire bloque la production de vitamine D (étant donné que c’est sous l’effet des rayons UV du soleil qu’il y a production de cette vitamine d’où le nom de « vitamine soleil », qui sont bloqués en appliquant l’écran solaire), et peut par conséquent engendrer une carence en étant surprotégé. Or la vitamine D est indispensable pour la santé de nos os, et nos dents (pour fixer le calcium sur ceux-ci), ainsi que de nos muscles. La vitamine D apportée par l’alimentation n’est pas suffisante (en effet deux-tiers sont synthétisés par la peau sous l’effet du soleil. Il est recommandé d’exposer les membres supérieurs du corps sans protection solaire- en faisant attention de ne pas attraper de coups de soleil (les mains, les avant-bras, et le visage ,10-15 minutes par jour entre 11h et 14h à raison de 2 à 3 fois par semaine).
Demandez toutefois conseil à votre dermatologue car ceci dépend de votre phototype, vos antécédents…
Sachez que les peaux claires produisent plus rapidement de la vitamine D que les peaux mates ou noires.

Le saviez-vous ?
*Les aliments les plus riches en Vitamine D sont : l’huile de foie de morue, les poissons gras (saumon, truite, maquereau, hareng, thon…), les oeufs, les champignons, le lait de soja …
*Les personnes qui présentent une carence en Vitamine D, doivent se supplémenter en vitamine D, et avoir une alimentation riche en cette vitamine (consultez votre médecin avant d’en prendre surtout en cas de maladies – calcifications rénal, sarcoïdose…).

22. Peut-on bronzer sans danger ?

Non, le bronzage n’est jamais sans risques et on ne bronze pas sans danger. Etant agressée par les rayons UV, la peau met en place son système de défense en se pigmentant, ce qui donne le bronzage.

23. Quand on est bronzé, notre peau devient-elle protégée ?

Non, le hâle n’est qu’une protection partielle, car il y a toujours un niveau de rayonnement où la peau attrape un coup de soleil. Il est donc important de continuer à se protéger même étant bronzé, et ne pas en profiter pour continuer à bronzer.

24. Quels sont les aliments à privilégier pour aider la peau à se protéger du soleil ?

Les aliments à privilégier pour une meilleure protection solaire sont :
*les aliments riches en caroténoïdes – pigments qui confèrent aux fruits et légumes une couleur jaune ou rouge ( carotte, citrouille, patate douce, courge ,épinard, chou vert frisé, brocoli, petits pois (les pigments jaunes ou rouges sont cachés par la chlorophylle), oeuf, tomate , pastèque, pamplemousse rose ou rouge…)
*les aliments riches en flavonoïdes (thé vert, cacao)
*les aliments riches en vitamine E (amandes, noisettes…)