Etre une Femme

5 reflexes contre la chute des cheveux

Publié le
5 reflexes contre la chute des cheveux

Vous perdez de plus en plus de cheveux ? Brosser votre chevelure devient un calvaire et un véritable moment d’angoisse ? Toute chute de cheveux cache en réalité un déséquilibre vasculaire, hormonal et métabolique face auquel il faut réagir afin de traiter le problème à la racine.

par Saima Ksibi

Voici les réflexes à adopter immédiatement pour protéger votre chevelure et remédier à la chute des cheveux.

1. Identifier les signaux d’alerte

Nous perdons chaque jour en moyenne entre 60 et 80 cheveux, ce qui tout à fait normal. Lorsqu’on remarque une quantité plus dense de cheveux au fond de la baignoire ou de la douche, sur son oreiller le matin ou simplement en se brossant les cheveux, c’est là qu’on parle d’une chute de cheveux.

2. Déterminer l’origine de la chute des cheveux

Chez les femmes, les causes sont nombreuses :
la période post-grossesse, ou suite à un régime hypocalorique très strict, à une période de grand stress, ou tout simplement à cause des changements de saison, d’un arrêt de la pilule ou de la ménopause.
Si on juge qu’aucune de ces origines n’est présente, il devient nécessaire d’aller voir un dermatologue.

3. Attention aux facteurs aggravants !

Faire attention à sa chevelure c’est aussi lui épargner tout geste de traction brutale répétée tel que les tresses, les coiffures très serrées, les brushings répétitifs, les brossages agressifs. Sans oublier les shampoings trop fréquents et les défrisages qui affaiblissent considérablement les cheveux et le cuir chevelu.

4. On change ses habitudes

On opte pour un shampoing doux anti-chute, sans sulfates à utiliser en petite quantité sous une eau tiède de préférence en effectuant des massages circulaires au cuir chevelu. On chouchoute ses cheveux en les stimulant le
matin au réveil, et le soir avant de dormir avec une lotion antichute en décollant délicatement la peau du crâne de la pulpe des doigts, pendant 30 à 45 secondes.
Un geste simple et relaxant!

5. On surveille son alimentation

Notre corps a besoin de fer d’origine animale que l’on trouve essentiellement dans les viandes rouges, on doit le nourrir d’oligoéléments comme les vitamines B1, B2, B3 et le zinc à puiser dans les légumineuses, le pain, les céréales et les pâtes complètes, sans oublier de se ressourcer en acides aminés, oligoéléments et vitamines.
Il est essentiel que ces apports soient supérieurs aux apports journaliers recommandés pour une durée de 3 mois sur 12, et ce, soit en doublant les doses soit en associant des compléments alimentaires sous forme de cures de vitamines.