Boulot : je prends les choses en main !

Publié le
Boulot : je prends les choses en main !

La qualité de vie professionnelle, le bonheur au travail, le burn-out et depuis peu le bore-out donnent une toute nouvelle dimension à la vie professionnelle qui occupe les 3/4 de notre temps quotidien. S’épanouir, trouver de l’intérêt, et se motiver dans son occupation professionnelle sont devenus tout aussi importants que la performance et l’efficacité.

par

La vie professionnelle, une composante importante de notre bonheur

Depuis environ une dizaine d’années, la dimension de la vie professionnelle dans la vie de l’individu a considérablement évolué. Elle n’a plus uniquement pour objectif d’assurer une stabilité financière aux employés.
La vie professionnelle, quand elle est mal vécue, peut devenir une source de stress, d’angoisse, de frustration,
d’ennui qui mène au fameux burn-out qui est en passe de devenir le mal du siècle.
En effet, l’occupation professionnelle et le travail n’apportent plus uniquement un statut social et financier, ils impactent profondément et durablement l’humeur, la capacité à s’épanouir et même la santé physique et psychique des hommes et des femmes.

Vie professionnelle : les bonnes questions à se poser

En période de grand stress ou d’un flux considérable de tâches à accomplir, changer de boulot ou tout laisser tomber sont des idées qui peuvent très facilement traverser les esprits.
Mais ce n’est souvent pas le bon moment pour entamer une remise en question. La reconversion professionnelle doit être motivée par des raisons qu’il est possible d’expliquer.
Si ce mal-être persiste, il est important de prendre un temps de réflexion et de se poser les bonnes questions :
– Qu’est ce que j’attends de ma vie professionnelle ? Qu’est-ce qui est important ?
– Quel est le sens de ma vie professionnelle ?
– Quelle est l’ampleur du décalage entre ma vie professionnelle actuelle et celle à laquelle j’aspire ?
– Est-ce que ce décalage peut être réduit, comblé ?
– Qu’est-ce que je peux changer, faire évoluer pour donner plus de cohérence à mes aspirations, mes attentes et ma
vie professionnelle ?
– Qu’est que j’aime dans mon travail ? Qu’est-ce qui me fait avancer, évoluer ?
– Quelles sont les opportunités que mon travail peut m’offrir ? Ai-je bien conscience de toutes ces opportunités ?
Selon les secteurs d’activité, la fonction, l’ancienneté, d’autres questionnements viennent s’ajouter à ceux-ci. Réfléchir permet de faire le point sur sa carrière, sa vie professionnelle et de soulever de nouveaux objectifs qui peuvent ou non aboutir à un changement de poste ou d’entreprise.

Changer son rapport au travail pour changer sa vision de la vie professionnelle

Pour mieux vivre sa vie professionnelle, il est important de donner du sens à son travail. À la longue, l’enthousiasme qui accompagnait la prise de fonctions s’évapore peu à peu. Il ne faut pas oublier, et se remémorer
régulièrement, les raisons qui nous ont poussés à choisir cette voie professionnelle. Redonner du sens à
son travail, c’est également reprendre conscience de l’utilité de son travail. En effet, chaque métier sert un but précis.
Pour redonner du sens, il est important de pouvoir replacer ce que l’on fait au quotidien dans un contexte plus large afin de pouvoir réellement apprécier la valeur, l’utilité de son travail.
Pour faire évoluer sa perception et son regard sur son travail, il ne faut d’ailleurs pas hésiter à en parler dans
son entourage. Cela permet entre autres de revaloriser non seulement son travail, mais également les tâches du quotidien qui peuvent paraître routinières, inintéressantes à la longue.

Changer, pour briser la routine

C’est effectivement la routine qui peut peser sur certaines personnes. Animez votre quotidien en adoptant de petits
changements simples et souvent très efficaces comme changer régulièrement de chemin pour aller au travail le matin, changer son look vestimentaire, sans pour autant en faire trop, ou bien encore son parfum… des choses simples qui peuvent réellement impacter notre quotidien.
Le lieu de travail est également important : nous y passons 3/4 de notre temps. Même si de plus en plus de bureaux sont en « open space », il est cependant possible de customiser, personnaliser son « petit coin » et le rendre agréable avec une jolie lampe, des photos, des jolis cadres, des plantes…
La relation avec ses collègues de travail est un autre élément important qui entre en compte dans le cadre de la
satisfaction et du bonheur au travail.
Il n’est évidemment pas question de se faire de nouveaux meilleurs amis sur son lieu de travail, mais plutôt
d’entretenir de bonnes relations afin de favoriser et d’entretenir une bonne ambiance au travail. Une fois sorti du
bureau, on coupe définitivement avec tout ce qui peut avoir un lien direct ou indirect avec le travail : éteignez votre téléphone professionnel, déconnectez votre boite mail et oubliez tout jusqu’au lendemain.

Zhaïra Bennani

L’avis du spécialiste, Zhaïra Bennani, Coach

Ce que certains appellent « erreurs » ou « blocages » peuvent être vues comme des opportunités d’évolution.
Derrière chaque blocage, il y a une leçon à tirer. Posez-vous, réfléchissez, la solution pour améliorer la situation est en vous. La recherche du bonheur est un art qui se cultive au quotidien: il mêle gratitude, créativité, motivation et recherche de sens et cela dans tous les domaines de vie y compris celui du travail.
Pour améliorer sa qualité de vie au travail, la gestion émotionnelle permet d’atteindre une plus grande efficacité et un niveau de performance plus important ainsi qu’une vitalité et une énergie au quotidien.
La première des croyances qui aident à développer est que nous sommes responsables de notre vie: de nous-mêmes, de nos pensées, de nos comportements.
Le changement désiré commence par la détermination de sa propre responsabilité dans l’action. Il est impératif de sortir de la position de « victime » qui subit son sort.
Une bonne réflexion peut aboutir à une prise de décision rapide et efficace et à un changement bénéfique.
Emettre une intention est la deuxième phase du processus: « Je veux évoluer professionnellement ».
Cette intention a le pouvoir de donner du sens à nos actions et de créer de la motivation.
Par la suite, répondre à la question: « Comment je veux évoluer professionnellement? » et poser une liste d’objectifs à atteindre qui soient assez spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et fixés dans le temps.
Commencez par un petit changement, en définissant un objectif à atteindre qui soit simple et pas décourageant. Faites-en découler un plan d’action, comportant deux ou trois actions facile à implémenter dans son quotidien.
Le changement est une dynamique dans laquelle la réussite d’une action motive à passer à la suivante.
Et surtout, penser à abandonner le perfectionnisme, la volonté de tout contrôler qui nous fait perdre une énergie monstre entravant le passage à l’action et nous pousse dans les bras de la procrastination.