Etre une Femme

Dites-le avec des fleurs

Publié le
Dites-le avec des fleurs

“Changer le monde, changer les choses, avec des bouquets de roses Changer les femmes, Changer les hommes avec des géraniums”
….et c’est vrai ! Un bouquet ou plusieurs, dans la maison ça change tout. Les fleurs apportent de la gaieté, de la poésie, de la féminité à votre intérieur.

Sans devenir une grande professionnelle de la question, quelques conseils, astuces et idées vous permettront de préparer et de réaliser de très jolis bouquets.

1. Comment choisir et préparer vos fleurs coupées

Si vous faites un bouquet de fleurs des champs, cueillez les fleurs au petit matin lorsqu’elles sont gorgées de rosée ou en fin d’après-midi, elles dureront plus longtemps. Coupez les tiges et les branches d’arbustes avec un couteau bien aiguisé ou un sécateur, afin de ne pas les abîmer.
Récolter des fleurs lorsqu’il pleut est déconseillé car les pétales risquent de se tacher.

Dans la nature comme chez le fleuriste, préférez les fleurs en boutons ou peu ouvertes mais pas complètement fermées.
Si vous devez faire un long trajet en voiture, prévoyez un papier journal mouillé pour les envelopper et maintenez le bouquet la tête en bas.

Avant toute chose, si vous avez cueilli vos fleurs vous mêmes ou acheté des fleurs sur un marché, laissez les trempez de 30 minutes à 2 heures dans un grand seau d’eau fraîche. Puis retirez les feuilles des tiges qui provoquent le pourrissement de l’eau (toute la partie immergée doit être dépourvue de feuilles). Coupez les tiges en biais, sous l’eau courante, à l’aide d’un couteau en enlevant au moins deux centimètres, évitez les ciseaux qui compriment les fibres (à moins qu’ils ne soient très aiguisés). Fendez les extrémités des tiges en deux ou en quatre avant de les mettre dans un vase. Les tiges très souples seront coupées droite et non en biseau pour le maintien du bouquet. Pour les branchages, fendre en entaillant le bas des rameaux sur 4 à 5 cm et/ou les écraser doucement avec un marteau, de manière à séparer les fibres et à faciliter l’absorption de l’eau.
Ne remplissez le vase qu’à moitié, mais vérifiez le niveau et versez régulièrement un peu d’eau.

2. Préparez le vase

Pour les vases vous n’avez que l’embarras du choix.
Les vases les plus simples font mieux ressortir la beauté des fleurs et de la composition. Même votre vaisselle peut être utilisée, vous y trouverez de jolis contenants pour accueillir vos bouquets : bouilloires, cafetières, plats à gratin, soupières, sucriers… et au jardin les arrosoirs et seaux en fer blanc, extrêmement tendance. Vous pouvez aussi créer des vases originaux avec un potiron, une citrouille, un poivron, évidés à l’intérieur desquels vous mettrez de la mousse oasis et/ou un petit récipient caché pour recevoir les fleurs.

Bien nettoyer les vases à l’eau de javel pour que les fleurs durent, ils doivent être d’une propreté irréprochable.
Pour maintenir facilement vos fleurs dans la position souhaitée, vous pouvez garnir le vase de mousse synthétique verte « pour fleurs fraîches » dite mousse oasis (il existe de la mousse spécialement pour fleurs séchées, souvent grise). Découper le bloc pour qu’il entre dans le vase ou le récipient au moins jusqu’à mi-hauteur. La mousse florale doit être préalablement bien humidifiée par trempage une heure environ dans l’eau. Vérifier régulièrement son humidité et rajoutez de l’eau si besoin.
Les vases transparents conviennent bien aux bouquets de fleurs de plantes bulbeuses (tulipes, jonquilles, etc.). On peut ajouter des coquillages, de petits galets, des pépites de couleur, de petits graviers, des billes de verre. (Entre deux compositions, laver ces éléments pour qu’ils gardent éclat et propreté, rincer éventuellement avec un peu de vinaigre pour ôter le calcaire). Le gravier coloré remplace la mousse pique-fleurs et maintient les fleurs en place.
Le bouquet peut être rond, excentré, asymétrique, original ou moderne, romantique, touffu ou aérien, naturel, rustique, etc. selon les fleurs, le vase et la composition choisis. Dans tous les cas, décidez avant de commencer votre composition si votre bouquet doit être visible de tous les côtés ou uniquement sur une seule face. La forme du récipient influence la forme du bouquet. Les contenants avec anse et bec (bouilloire, pichet, arrosoir) mettront en valeur les bouquets asymétriques. Le bouquet sera alors construit près de l’anse (du côté opposé au bec) en hauteur et donnera l’impression de couler vers le bas du côté du bec avec des fleurs plus fines et plus légères.
Pour une composition harmonieuse, le bouquet doit être en hauteur égal à 1,5 à 2 fois la hauteur du vase, c’est la longueur de la plus haute fleur du bouquet qui déterminera le choix du récipient. Les fleurs à grandes tiges conviennent mieux pour des vases hauts.

bouquet de fleurs

3. Garder un bouquet plus longtemps

Enlevez chaque jour les feuilles qui stagnent dans l’eau, changez l’eau du vase très régulièrement, en moyenne tous les deux jours, et utilisez de préférence de l’eau tiède.

Recouper les tiges tous les deux ou trois jours.

Ne placez pas vos fleurs dans un courant d’air, ni au soleil direct brûlant, ni près d’un chauffage ou sous une lampe. Elles aiment les endroits frais et plutôt ombragés. Par temps chaud ou dans une atmosphère très sèche, vous pouvez vaporiser le bouquet de temps à autre pour l’humidifier.
Il ne faut jamais placer le bouquet de fleurs près d’une corbeille de fruits, sa durée de vie en serait abrégée.

Pour prolonger la vie d’un bouquet, voici quelques astuces qu’utilisaient déjà nos grand-mères et qui ont fait leurs preuves, vous pouvez choisir de mélanger à l’eau des fleurs, au choix :

• 1 c.à.s de gros sel

• 1 c.à.c de chlorure de potassium,

• 4 c.à.c d’alun et 6 de glucose. Il est également possible de dissoudre de

• 1 cachet d’aspirine dans 1 c.à.s d’eau sucrée. Le sucre a pour effet de nourrir les fleurs et l’aspirine de réduire la déperdition d’eau par les feuilles.

• de quelques gouttes à 1 c.à.c d’eau de javel (pour un très gros bouquet), elle aussi, assure une durée plus importante à vos bouquets champêtres.
• 1 c.à.c de bicarbonate de sodium, et augmentez la dose si votre contenant est de très grande envergure. Le bicarbonate est la seule substance qui maintient en vie les délicats coquelicots.

• un morceau de charbon de bois,

• une branche ou une feuille de lierre,

• le jus obtenu en pressant une cigarette préalablement trempée dans l’eau,

• un thé fort refroidi,

• du vinaigre blanc

Si vous le pouvez, baignez vos fleurs dans une eau tiède voire chaude plutôt que froide, vous serez étonnée de leur vivacité, de leur tonus ; l’eau tiède regonfle les feuilles et les fleurs légèrement flétries. Certaines espèces demandent même à être trempées dans de l’eau très chaude, mais attention leurs tiges seulement et surtout pas les fleurs qui se flétriraient immédiatement. Trempez les tiges une heure environ, le résultat est visible au bout de dix minutes.

Pour donner un coup de fouet à vos fleurs qui commencent à se faner, recouper les tiges en biseau puis plonger pendant deux à trois minutes l’extrémité de leur tige dans de l’eau très chaude. L’alternance eau chaude/eau froide, aidera à les réanimer.Dès les premiers signes de flétrissement, les roses bénéficiant d’une immersion totale dans un bain d’eau froide retrouvent un peu leur fraîcheur.

Pour ne pas tacher nappe et vêtements, coupez les étamines de lys et amaryllis.Les narcisses et les jonquilles possèdent une sève néfaste pour les autres plantes. Pour éviter qu’elles ne libèrent dans l’eau des substances nocives pour les autres végétaux, isolez les dans un vase au frais une nuit avant de les mettre dans vos bouquets. Lorsque le bouquet aura fané, bien nettoyer le vase pour la prochaine fois. Pour les conserver plus longtemps, passez les tiges des narcisses, jacinthes et coquelicots rapidement à la flamme d’un briquet sur leur ligne de coupe, elles garderont ainsi la sève indispensable à leur conservation.

Pour les tulipes, on peut placer au fond du vase une pièce jaune, pleine d’oxyde de cuivre dont elles sont friandes. Ces élégantes adorent aussi les glaçons. Lorsque des glaïeuls commencent à se faner par le bas et que les fleurs en haut sont encore présentables, coupez tout ce qui est fané et piquez les tiges raccourcies dans la mousse, de façon symétrique pour un joli centre de table dans un plat creux, un petit saladier, une saucière…

Les fleurs à tige souple (freesias, tulipes, iris, jacinthes…) demandent peu d’eau afin que les fleurs ne s’ouvrent pas trop rapidement. Comptez 2 à 5 cm d’eau depuis le bas de la tige, si vous ajoutez de l’eau, leurs tiges s’allongent et se déforment ; réajustez le niveau chaque jour..Pour les fleurs à grosse tige creuse (amaryllis, dahlias, arums, lupins) les retourner et remplir leur tige d’eau, puis obstruer la base avec un bout de coton pour que l’eau demeure dans la tige. Pour les tiges trop fines, les introduire dans une paille à boire (de couleur pour un bouquet tonique) ou une paille naturelle.