Etre une Femme

Moins de chimie, moins de toxines…plus de bien être

Publié le
Moins de chimie, moins de toxines…plus de bien être

Pour sentir, en vous, le renouveau… Pour sentir la sève nouvelle monter en vous, une bonne cure est nécessaire. Alors ne ratez pas l’occasion, le printemps est la seule saison qui nous permet de faire peau neuve. Les explications de Ridha Jemmali, diplômé en hydrologie et climatologie médicales de la Faculté de médecine de Nancy et co-organisateur du XXIème Congrès International de Thalasso, tenu à Hammamet en 2000.

par Kamel Bouaouina

Une cure bien conduite et efficace exerce sans aucun doute un effet tout à fait remarquable aussi bien sur le corps que sur le psyché des curistes. Elle sert aussi à limiter l’apport en médicaments s’il s’avère que le curiste en avait besoin pour traiter une affection physique ou mentale quelconque.
Elle permet le maintien en forme et la dissuasion envers les addictions et donne la motivation à une (re)prise de conscience et un regain d’intérêt par rapport à «la  santé» ! Le curiste attend d’une bonne cure un bien-être, du repos, du confort, du cocooning et une amélioration du tonus mental. D’un point de vue purement médical, on note aussi une amélioration du tonus physique. Cela commence par une amélioration du rythme cardiaque et respiratoire. On bouge, on reste rarement allongé sur un transat. Souvent, les problèmes d’hypertension artérielle sont traités par des médicaments alors qu’un peu de sport et une prise en charge pondérale suffisent. En cure, on réadapte l’organisme à l’effort.

Pourquoi aller en cure ?

Aller en cure, c’est d’abord commencé à raisonner en termes de « Santé » et non de « maladie » ou médicaments ! C’est se permettre une visite médicale d’entrée en cure, profiter des soins  prodigués en cure, prendre conscience de son alimentation, s’adonner à une activité physique régénératrice ! C’est aussi affiner sa silhouette et son profil, réduire sa consommation en médicaments et en toxines et éviter surtout de rentrer dans ce créneau. En bref, s’occuper de sa  santé.

Une bonne cure détritique est-elle nécessaire ?

La thalasso régénère mais renoue aussi avec de bonnes habitudes alimentaires grâce à la cure diététique. Se muscler, se raffermir, mincir, la thalasso c’est surtout une bonne hygiène de vie pour son corps en cure diététique. L’existence d’un restaurant diététique à l’hôtel reste très recommandée pour un nombre important de curistes et sert à les motiver afin de mener leur cure dans les meilleures conditions possibles et à atteindre les objectifs préconisés. Un accompagnement par une diététicienne chevronnée facilitera la tâche et complétera la gamme de services prodigués (réduction du problème d’embauche dans le pays!)

Et l’éducation physique ?

L’exercice physique permet à ces curistes de compléter la cure, sert à les remettre en forme et à les dissuader de la sédentarité et de certains comportements addictifs tels que le tabagisme etc.
Une piscine thalasso chauffée et une salle de sport contribuent à les motiver pour ce faire. Les hommes comme les femmes ont un besoin de retrouver confiance en eux en peaufinant leur propre image. Il y a une véritable volonté de se redécouvrir et de se prouver à soi-même que l’on est capable d’être beau, en bonne santé et performant malgré les années. C’est en parfaite convergence avec la politique actuelle du « manger bouger ». De plus, les bénéfices sont multiples et permettent de reculer les échéances médicales mécaniques comme organiques.