Etre une Femme

Mycoses vaginales. Ouille ça gratte !

Publié le
Mycoses vaginales. Ouille ça gratte !

La mycose vaginale est souvent provoquée par les champignons qui viennent s’incruster et s’installer chez nous, pour causer l’infection vaginale la plus fréquente chez la femme. Quelles sont les causes des mycoses vaginales ?
Comment les détecter et comment les traiter ?

par Saima Ksibi

Quelles en sont les causes ?

Les mycoses sont très souvent transmises lors des rapports sexuels, mais ceci n’empêche que même sans contact sexuel, on peut toujours chopper ces vilaines mycoses vaginales.

Les facteurs de risque des mycoses vaginales sont notamment les suivants
– L’irritation de la muqueuse vaginale.
– L’utilisation d’un savon trop agressif.
– Le port de sous-vêtements en tissu synthétique, ou de pantalons ou de culottes serrés.
– Le port fréquent de protège slip (qui assèche la vulve).
– Certaines maladies comme le diabète.
– Les variations hormonales qui surviennent au cours des règles ou de la grossesse.
– Une mauvaise hygiène locale ou une hygiène trop fréquente.
– Le recours fréquent aux antibiotiques.
– Les irritations dues aux rapports sexuels et les irritations sexuellement transmissibles.
– Le port du stérilet et certaines pilules contraceptives.
– Plus la femme est âgée, plus elle est sujette aux mycoses.
– Certains facteurs psychologiques comme le stress.

Comment détecter une mycose vaginale ?

Généralement, une mycose vaginale commence à se sentir par les démangeaisons, souvent dues aux irritations, brûlures vaginales avec une irritation à l’entrée du vagin.
La vulve prend un aspect enflé, rougeâtre et est enflammée. Ceci est souvent à l’origine des douleurs
ressenties à la miction et lors des rapports sexuels. Enfin, on constate des pertes vaginales blanches et épaisses.
Seulement, les douleurs ou brûlures pourraient en effet être provoquées par une allergie ou un herpès génital, c’est pour cette raison qu’il faut consulter son médecin pour être sure du diagnostic.

Traitement

Les ovules vaginaux peuvent être prescrits par le médecin, sinon une crème ou une lotion peut également être appliquée sur les muqueuses vaginales. Prescrire des comprimés est une mesure conseillée aussi par les gynécologues. Seulement, il est important de prévenir et de lutter contre les facteurs de risque.
Consulter son médecin afin de s’assurer du diagnostic de la mycose et des traitements les plus adaptés.
Le médecin pourra envisager un prélèvement vaginal afin de confirmer le diagnostic et de s’assurer de l’efficacité des médicaments antifongiques.