Etre une Femme

Régimes : les 9 faux-pas à connaître

Publié le
Régimes : les 9 faux-pas à connaître

L’envie de perdre du poids nous pousse parfois à devenir des obsédées de la balance et adeptes des régimes. Seulement, à vouloir trop bien faire, nous tombons souvent dans les erreurs qui font que nos régimes ne réussissent pas et que la perte de poids soit freinée.

par Saima Ksibi

1. Des objectifs trop difficiles à atteindre

Dans tout régime, il faut se fixer les bons objectifs. Le but n’est pas d’atteindre un poids idéal mais plutôt un poids de forme et de santé, correspondant à notre âge et notre taille. C’est ce que l’on qualifie de « poids-bien-être personnel ».

Il est important, à ce stade, d’être suivie par un diététicien car il saura prescrire un régime alimentaire raisonnable adapté à chaque personne selon sa morphologie et son corps, tout en l’associant à sa motivation et à son tempérament.

2. Cibler la perte de 10 kilos en 2 semaines

En voulant perdre des kilos à tout prix, vous vous exposez à l’effet « yoyo ».

Perdre du poids lentement mais sûrement est plus efficace que maigrir très vite et prendre le double juste après.

Vouloir maigrir vite va vous pousser à suivre un régime très restrictif, qui augmentera votre sentiment de frustration concernant les aliments « interdits ».

Gérez plutôt votre poids sur le long terme, avec plus de plaisir et moins de frustration.

3. Succomber au piège des régimes « à la mode »

Les régimes tendances ou à la mode sont généralement ces régimes « trop parfaits » avec plein de promesses (presque jamais tenues).

Il s’agit de régimes farfelus, restrictifs et souvent déséquilibrés (comme le régime soupe au chou, le régime pamplemousse, le régime 5 : 2 ou 12/12) qui promettent une perte énorme de poids en un temps record.

Ces régimes sont une véritable catastrophe pour notre corps et favorisent une reprise de poids dès le retour à une alimentation « normale ».

Pour maigrir, il faut choisir la bonne méthode, celle recommandée et suivie par un diététicien.

4. Supprimer le gras

Le gras est souvent perçu comme étant l’ennemi n°1 du régime. Le supprimer est donc le réflexe premier.

Il est vrai que les fritures et la mayonnaise sont à bannir mais il existe ce que l’on appelle « les bonnes graisses », indispensables à la santé et ne faisant pas grossir. Leur rôle consiste à favoriser le métabolisme des vitamines solubles dans les graisses et à permettre au corps de les conserver.

Les oléagineux (noix, noisettes, amandes) sont indispensables. Ce sont d’excellents coupe-faims. On ne supprime pas les huiles mais on opte pour celles des noix, du lin ou d’olive. On les achète de bonne qualité, bio si possible, avec l’indication « première pression à froid ». Elles deviennent l’ennemi de la silhouette lorsqu’elles ont été portées à haute température.

5. Éradiquer les sucres

Là encore, il est essentiel de bien reconnaître les bons et les mauvais sucres. Les bons sucres nécessaires à l’organisme doivent avoir un indice glycémique bas. Ce sont les sucres que l’on trouve dans les végétaux, les fruits et les légumes.

Bannir les pâtisseries industrielles, les sodas et aussi les sucres cachés, comme dans les pâtes, le pain blanc et le riz blanc.

6. Sauter des repas

Faire l’impasse sur le déjeuner pour mincir plus vite pousse souvent à grignoter vers 17 heures, peut entraîner une sensation de fatigue et inciter à manger plus lors du repas suivant.

Il est important de prendre trois repas par jours, avec une collation à 16 heures au besoin.

7. Se peser tous les jours

Devenir une obsédée de la balance ne sert absolument à rien car, suivant le cycle hormonal ou le transit, on peut avoir une variation d’un à un kilo et demi sur la balance. Cela ne peut que stresser davantage.

Il est important de suivre de près son poids mais sans se mettre la pression. Une pesée par semaine est largement suffisante.

8. Faire l’impasse sur l’activité physique

On ne pourra jamais atteindre son objectif minceur par un coup de baguette magique. La perte de poids doit obligatoirement s’accompagner d’une activité physique. Il n’est pas nécessaire de faire un sport intensif mais plutôt de veiller à bouger un minimum.

Il est important d’accompagner son régime alimentaire par une activité physique, afin de préserver sa masse musculaire et diminuer la masse graisseuse.

Une demi-heure de marche chaque jour, un peu de vélo ou quelques séances régulières de natation feront l’affaire.

9. Boire beaucoup d’eau

Bien que vantée pour ses vertus, l’eau n’a jamais été un ingrédient miracle pour perdre du poids.

Il n’est donc pas recommandé de boire plus que de raison. D’autant plus qu’en cas de problèmes de rétention d’eau, la tendance sera au gain de poids.

Il est recommandé de boire de 1 à 1.5 litre d’eau par jour.