Etre une Femme

Se démaquiller votre premier geste beauté

Publié le
Se démaquiller votre premier geste beauté

Il faut reconnaître que pour se faire belle, on met toutes le paquet. On s’achète le dernier rouge à lèvres tendance pour valoriser nos lèvres, on accumule les couches de fond de teint, poudres compactes, blush et compagnie pour masquer les petites imperfections, les fards à paupières, mascaras, eye-liners pour un regard de velours et j’en passe. C’est bien beau, tout ça, mais combien d’entre nous n’ont pas oublié, une fois la journée (ou la soirée bien sûr) terminée, d’enlever toutes ces couches qui asphyxient le visage? Pas beaucoup, je crains… Bonjour les dégâts

par Hajer Missaoui

Quand se démaquiller ?

Matin et soir, que l’on soit maquillée ou pas. Ineptie? Pas si sûr.
Le démaquillage permet d’éliminer non seulement le make-up mais également toutes les saletés (sueur, sébum, fumée, poussière…) qui s’accumulent sur le visage pendant la journée et empêchent celui-ci de respirer. D’un autre côté, pendant notre sommeil, la peau rejette les toxines qu’elle a récoltées pendant que vous vaquiez tranquillement à vos affaires. Un petit coup d’éponge pour les éliminer n’est donc pas de trop.

Et si on oublie ?

Pas la peine de paniquer si vous avez oublié de vous démaquiller une ou deux fois. Mais si cela se répète fréquemment, les pores du visage finissent par s’obstruer, la peau s’asphyxie, le teint devient terne et de petits boutons ou comédons apparaissent.

Quels produits?

Les laits : classiques mais indémodables, les laits démaquillants sont disponibles aujourd’hui en flacons pompes, respectent le film protecteur de la peau et satisfont les adeptes des textures crémeuses et lactées.

Les eaux : elles nettoient et tonifient en un seul geste, ne se rincent pas, tout en laissant sur la peau une agréable sensation de fraîcheur. Idéales pour les working girls surbookées.

Les gels et crèmes : ils nettoient, tonifient, purifient et adoucissent le visage avec une véritable impression de propreté et de fraîcheur. Bien rincer après utilisation.

Les mousses : faciles d’utilisation, elles ont un effet plutôt asséchant. Elles s’utilisent en émulsion sur une peau humide, contrairement aux laits.

Les lingettes : véritables « tout-en-un » proposés aux différents types de peaux. Leur intérêt majeur reste leur concept ultra pratique et nomade qui permet de les emporter
partout.

Quel démaquillant choisir ?

Cela dépend du type de votre peau. Si elle est sèche et/ou sensible, il faudra opter pour les laits aux textures onctueuses, riches en actifs hydratants ou encore les émulsions sans rinçage ou les huiles démaquillantes.
Celles-ci apporteront à l’épiderme tiraillé par le manque de sébum les acides gras essentiels et lui offriront une grande sensation de douceur et de souplesse. Si, au contraire, votre peau est grasse ou mixte, préférez les produits qui se rincent à l’eau et notamment ceux à base d’huiles essentielles purifiantes, les gels nettoyants et les eaux démaquillantes. Ces types de peau ont besoin de fraîcheur, ils aiment se sentir lavés en profondeur afin de se débarrasser de la désagréable sensation de gras.

Comment se démaquiller ?

•Les yeux
-On imbibe un coton de démaquillant pour les yeux et on le pose quelques instants sur l’oeil. Ça commence à enlever le maquillage tout doucement.
-Pour enlever tout ce qui est sur la paupière mobile et/ou au-dessus, on effectue un léger mouvement de l’extérieur vers l’intérieur de l’oeil.
– Pour le mascara, on effectue un léger mouvement de haut en bas, de la paupière mobile vers la racine des cils. Il faut absolument éviter de les frotter énergiquement avec le coton car c’est en fait le meilleur moyen de les perdre.
– Touche finale, on passe un coton-tige imbibé de produit démaquillant à la racine des cils inférieurs pour éliminer les dernières traces de mascara ou crayon.

•Le visage
– On applique le démaquillant sur tout le visage du bout des doigts par petits mouvements circulaires ben remontant du cou vers le front et en évitant le contour des yeux.
– On essuie à l’aide d’un coton.
– On se lave ensuite le visage avec son nettoyant habituel (savon, gel…).
– On termine en appliquant la lotion tonique.

Voilà, Mesdames, vous voyez que c’est facile, alors trêve de flemmardise et prenez bien soin de votre peau!

Pour les fans du ‘Do it yourself’

Voici pour vous une petite recette maison pour préparer votre propre lait démaquillant. Vous verrez ce n’est pas sorcier. Tous les produits dont vous aurez besoin sont disponibles en pharmacie.
– Huile de paraffine 10g
– Alcool cétylique 01g
– Acide Stéarique 03g
– Eau de rose……10g
– Triéthanolamine 02g
– Eau distillée 65ml
Mélangez dans un bécher en verre l’huile de paraffine, l’alcool cétylique et l’acide stéarique. On obtient une phase huileuse. Mélangez dans un autre récipient l’eau de rose, la triéthanolamine et l’eau distillée: c’est la phase aqueuse.
Mettez les deux préparations dans un bain-marie et faire monter leur température à 60°C (en pratique, on réchauffera de l’eau dans une casserole et on y plongera les préparations. On suivra leur température à l’aide d’un thermomètre).
Incorporez la phase huileuse dans la phase aqueuse en l’ajoutant petit à petit sans cesser de remuer avec une spatule en bois. La consistance restera légèrement liquide tant que la préparation sera encore chaude. C’est normal, elle s’épaissira en refroidissant.
Conditionnez votre lait démaquillant dans un petit pot en plastique (disponible en pharmacie) une fois que la préparation a refroidi.
Comme il ne contient pas de conservateurs, il est préférable de ne pas le garder au-delà d’une semaine.