Mes Gosses

Accompagner bébé dans son éveil

Publié le
Accompagner bébé dans son éveil

Sous vos yeux ébahis, votre bout de chou est un éternel émerveillement. Il s’éveille de jour en jour et est capable
d’accomplir de plus en plus de prouesses… Avec chaque mois arrive son lot de nouvelles et merveilleuses capacités.

par Myriam Bennour Azooz

Mais vous aussi, vous avez un rôle à jouer dans cette aventure qu’est celle de l’apprentissage. C’est à vous de le stimuler et de l’encourager pour l’accompagner au mieux.

La première année de vie de votre bébé est celle de son ouverture au monde. Durant cette seule année, il aura à se
familiariser avec tout : vous, les gens, la nourriture, les objets, la musique, et même son propre corps (avec les
sensations qui vont avec) ! Ce qui, pour vous fait partie du quotidien est encore à apprendre pour lui : les gestes du quotidien comme lever un doigt, les textures, même les plus banales sont pour lui une grande nouveauté (même un sachet en plastique !) et même les sons ! Que d’exploits et d’aventures à accomplir en somme !

Pourquoi accompagner bébé dans son éveil ?

« Votre bébé est comme un extraterrestre » nous explique Laurence Pernoud (auteur de « J’élève mon enfant »). Il ne connaît rien au monde, ni à son corps d’ailleurs. Tout ce qu’il connait, c’est vous, sa maman. C’est avant tout le lien qu’il tisse avec vous qui lui donne l’envie, la motivation, mais aussi la force d’explorer le monde. Plus ce lien sera solide et sain, plus il sera à l’aise et aura du coup le courage d’aller vers les gens et les objets. Ensuite, sachez que votre enfant vous observe et enregistre, pour lui, vous êtes le modèle suprême (avec son père, voire les grands parents ou tout autre personne avec qui il passe une grande partie de la semaine).
Voyez donc votre bébé comme une éponge, « tout ce que vous direz et ferez sera retenu contre vous ! » comme on dit dans les films ! D’ailleurs, une étude faite dans les années 90 dans la ville de Philadelphie (Etats Unis d’Amérique) a révélé le lien existant entre le vocabulaire de la mère (par rapport à son niveau d’étude-social) et le QI et le niveau d’agressivité de son enfant. Plus le bébé entendra de mots différents, plus son QI sera élevé et
son apprentissage efficace et zen.

Eveiller par le jeu

Tout comme vous avez un travail, une mission, votre bébé en a un, c’est jouer !
En effet, le jeu est un élément essentiel de son apprentissage. D’ailleurs, même dans le règne animal, les plus
jeunes passent leur temps à jouer. Ils jouent à chasser et à se bagarrer, bref, autant de simulations de composantes de leur vie future. Votre bébé aussi apprend en jouant. C’est vital pour lui. Il y a tellement de nouvelles données à comprendre, de choses à découvrir, de gestes et manipulations à acquérir que les intégrer dans un cadre sécurisant et sous une forme ludique ne fera que faciliter les choses !

Le premier et deuxième mois

Encore au tout début, vous êtes certainement encore à vous familiariser avec les gestes de soins quotidiens à prodiguer à votre bébé : couches, bain, tétés, câlins… vous êtes encore à faire connaissance et rien que son visage est pour vous une source d’enchantement. A ce stade, bébé passe le plus clair de son temps entre tété et dodo, rien
de plus normal, il se remet encore de l’épreuve de sa naissance. Mais cela ne l’empêche pas d’enregistrer : il enregistre tout ce qu’il voit et entend, et vous en particulier. Le visage expressif, parlez-lui en choisissant des phrases simples et claires. Durant sa période de sommeil, il emmagasine les mimiques et les nouveaux sons qu’il a entendu pour plus tard.

Le troisième mois

A ce stade, vous vous êtes sûrement déjà dit « Que le temps passe vite ! » Eh oui, bébé dort mieux la nuit, mais bien moins en journée ! Il préfère se concentrer sur ce qui l’entoure ! D’ailleurs, vous avez probablement remarqué qu’il se fige lorsqu’il y a un bruit. Faites-lui écouter de la musique, baladez-le en décrivant ce qu’il voit, même si ce n’est que dans la maison. En effet, les objets du quotidien ont pour lui l’attrait de la nouveauté ! C’est aussi pour lui, le moment de découvrir le tapis d’éveil !

Le quatrième et le cinquième mois

Outre le fait qu’il bouge bien plus, bébé vous lance aujourd’hui ses premières vocalises ! Il s’essaye aux différents sons, vous avez alors droit à des petits cris, et des grands et francs hurlements, pas d’inquiétude, il n’est pas fâché, il expérimente ! Comme il grandi, il est temps qu’il apprenne que maman et lui sont deux personnes différentes, et qu’il arrive qu’elle ne soit pas juste à côté de lui. Rien de mieux alors que le jeu des surprises ou du « coucou ! ». Cachez votre visage (ou celui de votre bébé) derrière un drap, puis retirez-le avec un grand sourire. Il apprendra alors que la séparation n’est pas définitive et que les retrouvailles sont un moment de pur bonheur. En prime, vous aurez passé un beau moment de jeu et de complicité avec bébé !

Le sixième mois

En le voyant en ce 6ème mois tourner la tête, se retourner sur le dos, et même s’essayer à se relever ou à ramper, vous vous rendez compte qu’il grandi à vue d’oeil ! Il commence à comprendre son corps, et a plaisir à le découvrir, il attrape ses orteils, observe ses mains. Et si vous refaite assez souvent un geste de votre main, il vous imitera. Tentez les chansons avec gestes (comme ainsi font font les petites marionnettes), vous en trouverez plein sur le net, et intégrez-les à votre moment jeu quotidien !

Le septième et huitième mois

Parfois quand vous regardez bébé, vous vous dites que c’est déjà un petit homme tellement il arrive à en faire des choses ! Mais n’ayez crainte, il a encore, et pour un bon moment besoin de vous ! A partir de maintenant, l’éveil passe aussi par la découverte des goûts et des saveurs ! Et ça tombe bien, vous avez commencé depuis peu la diversification alimentaire. Amusez-vous à concocter des recettes variées : en couleur, textures et consistances ! Ce n’est pas le moment de penser à la propreté, cela viendra bien assez tôt ! N’hésitez pas à le laisser manipuler la cuillère s’il en exprime le souhait (en tendant la main par exemple), bébé veut déjà être autonome, même s’il est encore maladroit. Vous pouvez même le laisser jouer avec, le temps de lui préparer son bol par exemple, en se
familiarisant avec cet objet nouveau, comme si c’était aussi un jeu, il se sentira plus à l’aise à l’heure du
déjeuner, et y prendra goût très vite !
La clé, c’est de toujours l’encourager à participer, pas seulement à subir !

Le neuvième mois

Bébé apprivoise son monde de mieux en mieux ! Aujourd’hui, il part en vadrouille à 4 pattes dans tous les recoins de la maison. Aménagez sous la table du salon ou de la salle à manger une tente à base de draps, parsemez-y des coussins et glissez dessous quelques jouets qu’il aura plaisir à débusquer ! Vous lui apprendrez le plaisir de la découverte par soi.

Le dixième et onzième mois

Il vous le dit de tout son corps, par ses essais répétitifs : bébé veut marcher ! Il prend de plus en plus appui sur ses pieds et s’accroche à tout ce qu’il trouve ! Aider-le, encouragez-le ! Un tapis musical serait du meilleur effet ! Il exercera sa force nouvellement acquise tout en créant de belles mélodies !

Le douzième mois

Joyeux anniversaire bébé !