Mes Gosses

Oups ! C’est la saison de la grippe !

Publié le
Oups ! C’est la saison de la grippe !

L’automne, saison des baisses des températures et du changement de climat, est une période favorable aux virus, pendant laquelle la grippe se propage de plus en plus. Les plus exposés et les plus souvent touchés sont les enfants chez qui les conséquences sont quelquefois graves. Pour ce fait, les parents doivent savoir reconnaître les symptômes et faire un diagnostic précoce à leurs enfants pour limiter les dégâts et éviter les complications.

par Saima Ksibi

Si votre enfant attrape la grippe, ne vous inquiétez pas ! C’est très fréquent chez les enfants

Nous avons tous le risque d’être contaminés par la grippe qui touche tout le monde, sans épargner les petits : l’automne et les baisses de température sont favorables à la grippe dont le risque de contamination augmente avec la rentrée des écoles vu que les enfants se côtoient de nouveau,  jouent ensemble et sont donc plus exposés au virus.
La grippe n’est pas forcément grave lorsqu’elle survient chez un enfant en bonne santé, mais le risque d’hospitalisation reste élevé chez les nourrissons de moins d’un an.

Sachez reconnaître les symptômes de la grippe chez votre enfant !

Les virus qu’attrape un enfant sont les mêmes que ceux qui infectent une personne adulte. Ne vous attendez pas donc à voir des symptômes différents, ça sera facile de reconnaître la grippe si la fièvre de votre bout de chou  est élevée, s’il a des frissons, s’il vous dit qu’il a mal à la tête, et s’il se sent las et fatigué en ayant des courbatures, etc.
Cependant, la grippe chez les enfants peut très souvent s’accompagner d’autres symptômes qu’on ne retrouve pas chez les adultes grippés. Votre enfant peut donc avoir des troubles digestifs comme la diarrhée ou les vomissements en plus des autres symptômes de la grippe. Une fièvre isolée peut survenir sans autres symptômes, surtout chez les bébés de moins de 3 mois, ce qui peut causer, dans certains cas, des convulsions dues à cette fièvre, ou une léthargie chez les nourrissons.

Les médicaments homéopathiques pris précocement permettent une prise en charge efficace des états grippaux chez les enfants mais aussi chez les adultes.

Quels sont les risques de complications ?

La grippe infantile est beaucoup plus susceptible d’avoir des complications que la grippe chez les adultes et sont aussi légèrement différentes. Les otites sont les complications les plus fréquentes (20 % des grippes).

La grippe peut aussi causer des complications respiratoires chez les enfants, telles que des difficultés à respirer, la pneumonie, etc. qui sont également un motif fréquent d’hospitalisation chez les tout-petits, comme les convulsions fébriles.

Il faut bien faire attention aux  nourrissons de moins de 6 mois qui présentent plus de risques de forme grave, et ne peuvent généralement bénéficier ni des médicaments antiviraux, ni de vaccination.

L’avis du spécialiste,  Lilia Marzouk pédiatre

Chez l’enfant, la grippe peut-elle être grave ?

Oui absolument. La grippe peut en effet avoir de graves conséquences. Tout d’abord en raison du virus lui-même qui risque de se multiplier ailleurs que dans les poumons, comme dans le cœur par exemple.

Il arrive aussi que ce virus favorise la survenue d’autres infections à pneumocoque ou à méningocoque, et peut alors engendrer une méningite, par exemple.

Pour ceci, il faut que les parents soient vigilants quant à la santé de leurs enfants, et apprennent à reconnaître les premiers symptômes d’alerte de la grippe afin de consulter un pédiatre ou un homéopathe et de faire un diagnostic précoce.