prevenir la tourista

Halte à la tourista

Publié le

On parle de « tourista » ou turista ou diarrhée de vacances ou de diarrhée du voyageur qui affecte environ 40% des voyageurs dans les zones comme le Mexique, les pays de l’Afrique et du Moyen-Orient et l’Asie. Zoom sur la prise en charge et la prévention de cette symptomatologie qui entraîne des désagréments digestifs.

par

Les origines de la tourista

Les causes de la tourista sont différents microbes, soit des virus, des bactéries, parfois des parasites. La consommation de nourriture contaminée ou d’eau souillée est souvent à l’origine de cette atteinte diarrhéique.

Le mécanisme de la tourista

Dans le cas d’une diarrhée de voyageur, tout le système digestif est chambardé. L’intestin se contracte de façon désordonnée, l’eau est moins bien absorbée. La matière fécale est plus imbibée, molle voire liquide. Elle arrive dans le rectum à toute vitesse, c’est la surchauffe du transit rectal, les sphincters peinent à contenir ce flux. Des douleurs au ventre parfois des spasmes abdominaux et on cherche alors les toilettes les plus proches pour évacuer cette diarrhée.

La prise en charge de la tourista

Le traitement de la tourista se fait par des anti-diarrhéiques et des laxatifs. Généralement, cette affection est bénigne et le patient se rétablit au bout de trois à sept jours.

La prévention de la tourista

Pour se préserver de la tourista, il est préconisé d’adopter les bonnes attitudes et les bons formalismes, soit nettoyer fréquemment ses mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique avant et après les repas ou dès que l’on doit toucher de la nourriture, boire de l’eau minérale, préférer les aliments cuits, éviter les crudités, bien laver les produits alimentaires avant de les cuire et également éviter les boissons trop glacées.