journee mondiale de la drepanocytose

Maladie génétique : La journée mondiale de la drépanocytose

Publié le

La journée mondiale de la drépanocytose ou de l’anémie à cellules falciformes est célébrée le 19 juin 2018 dans le monde et en Tunisie. Cette maladie héréditaire affecte environ 50 millions d’individus dans le monde.

par

On estime chaque année 275 mille nouveaux nés atteints de cette pathologie hématologique à l’échelle mondiale.

La drépanocytose est une maladie génétique du sang touchant spécifiquement les populations de l’Afrique notamment en Afrique de l’Ouest et dans la région de l’Afrique subsaharienne, de l’Inde et du Moyen Orient.
Cette particularité explique qu’elle est, sur le continent africain, la première maladie génétique affectant, dès la naissance, des milliers de malades. Le combat de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) contre cette pathologie de santé publique est figuré au quatrième rang après le cancer, le sida et le paludisme.
C’est une affection qui affecte une altération de l’hémoglobine et donc la protéine qui transporte l’oxygène au niveau du sang. Les globules rouges prennent une forme falciforme. Presque tous les symptômes (épuisement, anémie, fatigue, douleurs et rétention du flux sanguin) sont le résultat de la forme anormale en faucille des globules rouges qui bloquent le flux sanguin. Le tissu dans lequel la circulation est entravée souffre d’un manque d’oxygène. L’oxygénation des tissus et des organes devient donc insuffisante et peut induire de nombreux dommages chez les personnes malades.
L’AVC est l’une des séquelles graves de la drépanocytose et est responsable d’un grand nombre de décès chez les enfants. Cette journée a été édifiée pour la sensibilisation du grand public sur cette pathologie anémique, la compréhension de la maladie et de sa prise en charge.