douleurs des regles

Menstruations douloureuses : 7 causes responsables

Publié le

La menstruation douloureuse, ou la dysménorrhée est un phénomène gênant plutôt que grave traduisant souvent des contractions utérines exagérées pendant les règles.

par

La dysménorrhée primaire apparaît dès les premières règles chez la jeune fille et se tassent généralement vers 25-28 ans. Elle est sans gravité le plus souvent. Par contre, la dysménorrhée secondaire apparaît, ou réapparaît, chez la jeune femme et il faut toujours en rechercher la cause. Sept étiologies en sont souvent la cause.

1. L’endométriose

C’est le développement d’amas de muqueuses utérines dans un autre endroit du ventre ou du corps où elle ne devrait pas se trouver (trompes de Fallope, ovaires, vagin, vessie, cavité abdominale, thorax…).
Du fait de sa sensibilité aux hormones, elle suit les mêmes évolutions cycliques que la muqueuse utérine et induit ainsi des dysménorrhées. Une forme spécifique de l’endométriose est l’adénomyose. C’est la colonisation du muscle de l’utérus par l’endométriose. C’est une cause fréquente de règles douloureuses chez les femmes de 40 à 50 ans.
 

cause douleurs des regles
© www.pmafertilite.com

2. Le Fibrome utérin

L’incidence des fibromes augmente avec l’âge. C’est une tumeur bénigne développée au dépens des cellules musculaires de l’utérus, oestrogéno-dépendantes. Prés de la moitié des fibromes sont asymptomatiques. Ailleurs, les règles sont augmentées en durée et en abondance. La dysménorrhée s’explique seulement dans le cadre d’un fibrome du col ou de l’isthme gênant l’évacuation du flux menstruel.
 
fibrome uterin

3. Un polype utérin

Les polypes utérins sont des tumeurs bénignes fibreuses ou muqueuses qui se développent sur le col ou dans la cavité de l’utérus et qui subissent les variations des hormones. Le caractère douloureux dans ce cas est lié à une hypersécrétion de prostaglandine, substance pro inflammatoire par les polypes.

4. Le Dispositif intra-utérin

Le dispositif intra-utérin est considéré par l’organisme comme corps étranger devenant ainsi source d’inflammation locale et de dysménorrhée d’autant plus qu’il s’agisse d’un DIU au cuivre. En effet, après insertion de ce dernier, il arrive qu’une dysménorrhée apparaisse ou empire, alors que le DIU à la progestérone a des effets bénéfiques en présence de ce type d’affection.

5. Un trouble ovarien

Certains troubles ovariens, entre autres les kystes ovariens, sont responsables de douleurs du bas ventre ou une simple sensation de pesanteur, symptômes évoluant de manière unilatérales et cycliques rappelant les changements hormonaux.

6. Une infection sexuellement transmissible

Indépendamment du germe en cause, le développement d’une salpingite peut être à l’origine d’une dysménorrhée. C’est une infection qui touche principalement les trompes de Fallope mais peut également s’attaquer aux ovaires, à l’utérus et au col de l’utérus. Les douleurs pelviennes sont de routine en cas de salpingite avec aggravation possible des douleurs au cours des règles.

7. Le stress et l’anxiété

Un fait remarquable par l’expérience personnelle de toute une chacune et démontré par des études scientifiques. Aucune explication n’est certaine, cependant l’intervention du stress physique et psychique dans un dérèglement hormonal semble l’hypothèse la plus probable.
 
stress et anxiete provoquent douleurs durant les regles