attention à la rage

Le ministère de la santé prévient contre la rage

Publié le

C’est un communiqué qui vient d’être publié par le ministère de la santé et diffusé pour la sensibilisation et l’information du grand public.

par

Le communiqué de santé publique a noté qu’à chaque morsure ou griffure par un animal vacciné ou non ou suite à un léchage sur une peau lésée ou sur les muqueuses par un animal suspect, il convient de se laver d’une manière abondante à l’eau tiède et savonneuse pendant une durée de 15 minutes. Il faudra aussi aller rapidement vers un centre de traitement antirabique afin d’être vacciné et recevoir les soins nécessaires gratuitement. Ces deux actions permettent de sauver beaucoup de vies et particulièrement celles des enfants.
Le ministère a communiqué aussi que la liste des centres antirabiques et toutes les informations relatives à la rage sont disponibles sur le site www.rage.tn

Vaccin contre la rage pour les animaux domestiques

Par ailleurs, le communiqué rapelle la nécessité de faire vacciner ses animaux contre la rage annuellement et garantir la bonne gestion des déchets ménagers pour combattre la prolifération des chiens errants accentuant sur le fait que le citoyen est le partenaire essentiel et le garant du succès des campagnes de sensibilisation de ce type ciblant à promouvoir la santé de la population tunisienne.
Il faut savoir que la rage est une maladie mortelle qui peut se transmettre de l’animal enragé à l’homme, selon la même source, soit par un contact de proximité avec l’animal contaminé ou bien suite à une morsure ou à une écorchure. Presque tous les mammifères peuvent transmettre la maladie en particulier les animaux domestiques et d’élevages comme les chiens, les chats, les bovins, les équins, les ovins, les caprins, etc.