La communication semble désormais être au cœur des questions de santé et de l’action en santé publique, de la mise en œuvre de politiques publiques sur les territoires jusqu’aux interactions complexes dans la relation soignants-soignés. De nos jours, les femmes atteintes de cancer du sein peuvent espérer une survie prolongée et un grand nombre d’entre elles peuvent même entrevoir la guérison. Par ailleurs, le dépistage précoce et les traitements rigoureux donnent espoir à de plus en plus de femmes. La réussite de la communication est tributaire de la bonne sélection de la cible, du contenu mais aussi de la tonalité du message qu’elle véhicule. Bien connaître les premiers symptômes de la maladie, pour pouvoir en faire le diagnostic précoce à un stade utile, permet souvent de s’attaquer à elle avec un maximum d’efficacité : tant du point de vue thérapeutique que du point de vue économie de santé. C’est dans ce cadre que s’inscrit la conférence internationale intitulée « Communication en santé du sein » organisée, à Hammamet, par le ministère de la Santé avec le concours de la coopération tuniso-italienne. Cette conférence, comme l’a précisé, Andrea Cadellano, chef du projet à la coopération italienne, propose de mettre en lumière et de discuter les problématiques de la communication en matière de prévention des maladies du sein, dans le but d’élargir la stratégie de promotion de l’examen clinique comme pratique quotidienne des acteurs de la santé de base, en tant que première approche pour un parcours de diagnostic précoce des pathologies du sein. Cette conférence permet de partager les différentes expériences, de comparer l’ampleur de la problématique et de présenter les résultats d’éventuelles études menées dans les différents pays.


» Lire la suite

Un AVC (accident vasculaire cérébral) est souvent vécu comme une catastrophe familiale. Pourquoi les maladies cardiovasculaires font autant de victimes ? Quel est le rôle de notre style de vie et nos choix alimentaires ? Et quelle est l’importance de la prévention et de l’éducation.


» Lire la suite

Une sécheresse vaginale est un symptôme relevant d’une déshydratation du vagin qui peut toucher toutes les femmes âgées entre 30 et 60 ans et affecte particulièrement les femmes ménopausées, suite à un déséquilibre hormonal. Considérée comme « secret défense », cette pathologie n’est, certes, pas dramatique mais peut vous gâcher la vie.


» Lire la suite

La médecine nucléaire est une technique d’imagerie fonctionnelle qui consiste en l’administration d’un traceur radioactif au patient puis en la détection du rayonnement émis. Les examens réalisés sont les scintigraphies (émission de rayonnements gamma) ou les examens TEP (TEP : Tomographies d’émission de positons).


» Lire la suite
Mobilisation medecin

Dans le cadre de la sensibilisation au projet de loi 38/2013, le Syndicat des médecins internes et résidents de Tunis (SIRT), a organisé pour le grand public, une journée de sensibilisation à l’hypertension artérielle et au diabète.


» Lire la suite

La Tunisie a accueilli 1.500 personnes de nationalités diverses lors du Congrès mondial de la fécondation in vitro, qui s’est tenu du 4 au 7 septembre 2013 à Gammarth et organisé sous l’égide de la Société Internationale de la Fécondation In Vitro, en collaboration avec la Société Tunisienne de Gynécologie Obstétrique.


» Lire la suite

La composition de nos repas contribuerait pour 40 à 60 % à l’apparition de maladies. Ce qu’il faut savoir avant de passer à table ! Une alimentation saine est à la base d’une bonne santé et un élément clé du développement de la santé humaine depuis la période prénatale et la petite enfance jusqu’au troisième âge.


» Lire la suite

C’est dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la tuberculose que la Direction des soins de santé de base (Programme national de lutte contre la tuberculose) a publié un guide de prise en charge de la tuberculose, résistante en Tunisie, dans le but de limiter les dégâts que peut causer cette épidémie …


» Lire la suite

Dans un point de presse, Billel Mahjoubi, président de l’Association Tunisienne d’Information et d’Orientation sur le Sida (ATIOS) a relevé, mardi 19 août 2013, une nette augmentation du nombre de personnes atteintes du sida. Billel Mahjoubi a affirmé qu’en Tunisie les personnes les plus touchées par le virus du sida sont les prostituées ou encore …


» Lire la suite

La musique est depuis toujours utilisée pour gérer le stress, traiter l’insomnie et l’anxiété, mais elle peut encore aller plus loin, pour aider à la prise en charge des personnes atteintes de maladies plus lourdes telles que l’Alzheimer, le cancer, l’autisme et les psychoses. Un événement à marquer d’une pierre blanche, « Musicothérapie en psychiatrie», qui s’est déroulé à Mahdia, en collaboration avec l’Association Tunisienne de promotion de la santé mentale (section Mahdia) et l’Institut de musicothérapie de Nantes, pour servir la cause de la musicothérapie en Tunisie et dans la région.


» Lire la suite