Actualités

3000 décès de jeunes et d’adolescents par jour dans le monde

Publié le
3000 décès de jeunes et d’adolescents par jour dans le monde

Trois mille mortalités de jeunes relevées chaque jour dans le monde liées à des accidents de la route, des pathologies infectieuses, des maladies psychotiques

Ceux sont les chiffres avancés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans un rapport rendu public ce mois-ci. La plupart de ces décès sont évitables et l’agence onusienne déplore le manque de services de santé adressés à cette catégorie d’âges. En 2015, deux tiers de ces mortalités de jeunes concernent le continent africain et les régions de l’Asie du Sud Est.
Les causes des mortalités varient selon le sexe. Chez les jeunes hommes, la majorité des décès est liée aux accidents de la route (88.590 cas) suivi par la violence, les infections respiratoires des voies basses et les noyades; pour les jeunes adolescentes, cette mortalité est en lien dans la plupart des cas à des pathologies respiratoires associées à la pollution (36.018 cas). Par ailleurs, après 15 ans, les jeunes filles sont sujettes à des affections diarrhéiques (32.194 cas), des complications de la grossesse (28.886 cas) des septicémies, des hémorragies internes et autres.
En 2015, 67 mille décès ont été attribués à des automutilations indiquant la troisième origine de décès chez les jeunes (34.650 cas chez les garçons et 32.449 cas chez les filles).
En 2015, 40 mille jeunes sont décédés du sida. D’autres cas de mortalités sont en rapport avec la malnutrition, les méningites et les pathologies transmissibles. Ces décès se produisent dans la majorité des cas dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

Le Dr Flavia Bustero, directrice adjointe de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) a déclaré : « Les adolescents sont les grands absents des politiques sanitaires nationales depuis des décennies ». Des recommandations de prévention de jeunes en matière de santé ont été soulevées comme le port de ceinture à la conduite de véhicules, la lutte contre le phénomène de l’addiction, le sevrage tabagique, la réduction de l’accessibilité aux armes à feu, l’information et la sensibilisation sur les maladies transmissibles, et le renforcement des structures et services de santé destinés aux jeunes adolescents.