Adopter une attitude positive avec les adolescents

Publié le
lutte contre le suicide et la drogue chez les adolescents

Une attitude positive avec les adolescents pour lutter contre la drogue et le suicide

C’est à Université de Cincinnati (Ohio), les Prs Keith King et Rebecca Vidourek se sont plongés dans la version 2012 de l’étude américaine sur les drogues et les toxicomanies; laquelle renseigne aussi « sur la consommation de médicaments et sur la santé mentale des jeunes de 12 à 17 ans », soulignent-ils.
Les résultats sonnent comme un rappel pour les parents !

« Les adolescents ont besoin d’avoir quelqu’un sur leur dos »

« Malheureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde », ajoutent les auteurs. Les plus fragiles seraient les 12-13 ans qui ressentent peu d’engagements de la part de leurs parents. « Ils seraient jusqu’à cinq fois plus exposés au risque de pensées suicidaires que les autres », complète le tandem de chercheurs.
« Bien souvent les parents nous demandent ce qu’ils doivent faire ? ».
La réponse apparaît simple : « cela commence par être présent et leur dire que vous être fier de ce qu’ils font ». Il s’agit, comme disent les auteurs, « d’être connecté de façon positive avec son ou ses ados ».