Actualités

Antiseptiques, produits de coiffage et de cosmétiques sont dangereux pour la fertilité

Publié le
Antiseptiques, produits de coiffage et de cosmétiques sont dangereux pour la fertilité

Les quats inhibent l’énergie cellulaire et endommagent la reproduction

Les quats sont des tensioactifs cationiques, à base d’ammoniums quaternaires, qui font partie de la composition de certains antiseptiques, de composants de produits de coiffage et de cosmétiques. Ces éléments sont utilisés également dans des bains de bouche, des dentifrices, des shampoings et des lotions et également des produits détergents.

Cette étude a été réalisée par une équipe de scientifiques de l’Université de Californie et vient d’être publiée dans la revue « Environnemental Health Perspectives ». Ces travaux ont analysé plus de 1.600 éléments et des mesures liées à la fonction des mitochondries.

L’interprétation des résultats a révélé que les quats inhibent l’énergie cellulaire, la fonction mitochondriale, la signalisation et la libération des œstrogènes aussi bien chez le modèle animale que chez les humains. Cette analyse montre que cette inhibition altère la fonction reproductive chez les animaux et chez les humains.

Il est à souligner que des précédentes études de l’Institut Virginia Tech avait révélé d’une manière fortuite que l’exposition à ces composés polymères à base d’ammoniums quaternaires à travers un désinfectant causait des troubles des facteurs de la fonction de reproduction entraînant une atteinte de la fertilité.
Ces nouveaux travaux in vitro ont permis d’identifier une part du mécanisme sous-jacent. Les effets anti-œstrogènes sur les cellules pourraient expliciter les impacts nocifs sur la reproduction, avec particulièrement des cycles réduits.
Par contre, d’autres études cliniques sont nécessaires pour déterminer les processus d’agissement de ces composés chimiques perturbateurs de la production de l’énergie cellulaire pouvant se concentrer dans les tissus via une exposition régulière et les différentes conséquences chez les humains.

Toutefois, ces résultats sont préoccupants puisque tout le monde est régulièrement exposé à des produits contenant des quats.