Actualités

L’association « Maram Solidarité » fait un pas de géant dans sa lutte contre le cancer

Publié le
L’association « Maram Solidarité » fait un pas de géant dans sa lutte contre le cancer

L’association « Maram Solidarité », à laquelle Livret Santé consacre un article ce mois, vient d’annoncer la livraison et l’installation du premier système de collecte de cellules souches hématopoïétiques en Tunisie dans le cadre de son projet d’extension du Centre National de Greffe de la Moelle Osseuse.
Cette installation, porteuse des espoirs de dizaines de familles dont les enfants sont atteints d’un certain type de cancer pédiatrique, permettra la cytaphérèse soit la collecte et le stockage de cellules souches hématopoïétiques en vue de l’autogreffe (greffe de ses propres cellules souches).
Le neuroblastome est la tumeur maligne solide extra-crânienne la plus fréquente du jeune enfant.
En Tunisie, les enfants atteints de neuroblastome n’avait aucun espoir de survie. En effet, certains cas nécessitent une consolidation par une chimiothérapie à haute dose avec greffe de cellules souches hématopoïétiques, ainsi qu’une radiothérapie de la tumeur et un traitement d’entretien comportant de l’immunothérapie.
La chimiothérapie intensive détruit la moelle osseuse qui produit habituellement les cellules du sang. L’autogreffe consiste en une chimiothérapie à très forte dose (dite de « conditionnement ») suivie de la réinjection des propres cellules souches du patient, préalablement prélevées dans son sang.
La greffe de cellules souches hématopoïétiques, qui survivent et prolifèrent au contact des travées osseuses , permet de doubler la survie dans certains cancers.
La technique d’autogreffe n’étant pas disponible sous nos cieux, la seule solution était de parvenir à réunir les frais d’une prise en charge à l’étranger, soit de débourser 700 mille dinars en devises, un exploit rarement à la portée des familles tunisiennes. Malgré une mobilisation sans précédent, la maman ET le papa de la petite Maram qui souffrait de cette maladie n’avaient pas réussi à réunir cette somme colossale à temps et leur petit ange nous avait quittés.
Ces parents remarquables de générosité ont décidé de puiser dans leur souffrance la force de continuer à mobiliser les Tunisiens pour que cela n’arrive plus jamais et de contribuer à l’extension du centre de greffe de moelle osseuse notamment par la mise en place d’un centre de cytaphérèse. C’est chose faite aujourd’hui et un grand pas vient d’être franchi dans le monde de l’oncologie pédiatrique en Tunisie.
Trois médecins ont en outre été formés grâce à l’association « Maram Solidarité » afin de maîtriser le process.
Selon l’Institut National du Cancer français, « la survie varie selon le risque identifié, entre plus de 90 % de guérison pour les formes localisées et du jeune enfant, à 40 à 50 % dans les formes les plus graves. » C’est dire l’espoir qui illuminera les familles tunisiennes dont les enfants sont atteints.

Merci Maram, l’étoile qui brille fort dans le ciel et dans le cœur de ces enfants et leur parents….