Bouffées de chaleur annonciatrices du diabète

Publié le
femmes à la ménopause

Les bouffées de chaleur peuvent annoncer le diabète

15% des femmes de 55 ans et plus sont diabétiques.
Alors que la prévalence du diabète progresse, en particulier chez les femmes à la ménopause, que les femmes diabétiques ont un risque plus élevé que les hommes d’hospitalisation ou de décès liés au diabète ou à ses complications, ces deux signes vasodilatateurs, bouffées de chaleur et sueurs, doivent contribuer à alerter, à prendre en charge le diabète de manière précoce, par un changement de mode de vie ou un traitement médicamenteux.
« La ménopause est la période idéale pour encourager les femmes à opter pour des changements de comportement qui peuvent permettre non seulement de réduire les symptômes de la ménopause, mais aussi le risque de maladies chroniques, comme le diabète et les maladies cardiaques ».

C’est la conclusion d’une étude qui a été réalisée sur 150 mille femmes dans la phase de la ménopause. 33% ont connu des bouffées de chaleur et chez elles toute incidence de bouffées de chaleur correspondait à une élévation de 18% du risque de diabète.
Cette étude a été réalisée par l’Organisation « la Women Health Initiative » et les données vont être publiées prochainement dans la revue Menopause.

Ces travaux de recherche montrent l’importance de la surveillance médicale au cours de la période de la ménopause.