Actualités

Bracelet suisse connecté pour déterminer la période optimale de fertilité

Publié le
Bracelet suisse connecté pour déterminer la période optimale de fertilité

Bracelet connecté pour optimiser ses chances d’avoir un enfant

Une start-up suisse installée à Zurich franchit un pas dans la conception d’objets connectés.
Son bracelet connecté et baptisé Ava, mesure la fertilité optimale des femmes.
Le dispositif a été vendu aux Etats-Unis et en Allemagne, cet objet vient d’arriver sur le marché français.

Il faudra tout de même débourser 239 euros sans garantie d’efficacité.
Au vu de son prix élevé, le bracelet connecté a tout intérêt à faire mieux que les tests d’ovulation en vente en pharmacie.

Il a au moins le mérite d’adopter une approche différente.
Porté en permanence, et synchronisé tous les matins, il mesure en continu neuf paramètres censés refléter la variation des hormones sexuelles impliquées dans le cycle menstruel, dont les œstrogènes et la progestérone, la température corporelle, la qualité du sommeil, le débit sanguin. Un algorithme estime le niveau de fertilité de la femme et les 5 jours durant laquelle la fertilité est « optimale ».
C’est une information censée « doubler » les chances d’avoir un bébé bien qu’aucune étude ne le confirme.

Le concepteur se contente de certifier qu’en 2016 le dispositif a permis 50 naissances.
L’entreprise Ava affirme avoir publié ses travaux dans des revues relues par des pairs. Une étude dans ce cadre a bien éditée, cependant, elle porte sur la fonction cardiovasculaire au cours du cycle menstruel.
Un autre projet a été conduit à l’hôpital de Zurich, fait état d’une précision de 89 % sur l’estimation de la fenêtre de la fertilité et sans présager en rien des chances de conception.
Les tests sur ce dispositif connecté n’ont pas prouvé une efficacité significative chez les femmes souffrant de troubles endocriniens qui affectent le cycle d’ovulation.