Actualités

Effet inattendu du stérilet (DIU) sur le cancer du col de l’utérus

Publié le
Effet inattendu du stérilet (DIU) sur le cancer du col de l’utérus

Le dispositif intra-utérin diminue le risque de cancer intra-utérin

Les femmes utilisant un stérilet voient baisser le risque de développer un cancer du col de l’utérus d’un tiers comparativement à celles ne recourant pas à ce contraceptif.
Le cancer du col de l’utérus est le troisième cancer le plus fréquent chez les femmes.
Cette conclusion vient de la méta-analyse de 16 études portant sur plus de 12 000 femmes dans le monde.

Victoria Cortessis, professeure adjointe de médecine clinique préventive à l’école médicale de Keck en Californie du Sud et l’une des principales co-auteures a remarqué : « Nous avons été vraiment surpris par l’ampleur de la réduction du risque. La possibilité qu’une femme puisse minimiser le risque de cancer de l’utérus en choisissant ce mode de contraception pourrait potentiellement avoir un très grand impact sur la fréquence de ce cancer ».

La raison de cette diminution de risque n’a pas été apportée par cette recherche, les chercheurs avancent la possibilité que le DIU active la défense immunitaire qui lutte contre les infections responsables du cancer du col utérin engendrées par les papillomavirus humains
Toutefois des recherches devront être menées pour comprendre le mécanisme biologique qui procure cette protection.

Les experts recommande donc de rester prudent face à une recommandation systématique du stérilet.

Toutefois les chiffres de l’OMS souligne que la fréquence du cancer du col de l’utérus est en train d’augmenter dans le monde. En 2012, 528 mille femmes ont été diagnostiquées et près de la moitié des cas en sont mortes.
Toujours selon l’OMS, d’ici 2035 le cancer du col de l’utérus pourrait atteindre 756.000 femmes et en tuer plus de 400 mille.

Des chiffres impressionnants, c’est pourquoi le Dr Laila Muderspach, gynécologue spécialisée en oncologie et co-auteur de l’étude conclut : « Si nous parvenons à démontrer qu’il existe une réponse immunitaire du corps suite à la pose d’un DIU, alors nous pourrons aller plus loin et envisager un essai clinique pour déterminer si le port du stérilet peut ‘soigner’ une infection au papillomavirus humain ».

Source : revue médicale « Obstetrics and Gynecology » – novembre 2017 – Intrauterine Device Use and Cervical Cancer Risk: A Systematic Review and Meta-analysis
Crédit photo : Tête de stérilet à fil de cuivre – auteur : Ceridwen~commonswiki – licence CC BY-SA 2.0 FR