Des encres de tatouages dans les ganglions lymphatiques

Publié le
encres de tatouage dangereuses

Les encres de tatouages se déplacent jusqu’aux ganglions lymphatiques

Une recherche effectuée par des scientifiques franco-allemands et canadiens révèle que les encres du tatouage se retrouvent dans les ganglions des personnes tatouées.

En effet, des chercheurs du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), de l’Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques à Berlin, de l’Université Ludwig-Maximilians de Munich et du Physikalisch-Technische Bundesanstalt de Brunswick ont décelé notamment la présence au niveau des ganglions lymphatiques de personnes tatouées de nanoparticules, notamment le dioxyde de titane, un composant courant des encres utilisées, mais aussi de Chrome ou de Nickel notablement toxiques pour la santé, venant des encres,.
Le dioxyde de titane est un pigment blanc qui sert de base dans la composition de certaines nuances de couleurs. C’est aussi un élément colorant qui est également utilisé dans des additifs alimentaires, des crèmes solaires et des peintures.

Hiram Castillo, l’un des auteurs de l’étude explique : « Quand quelqu’un veut se faire un tatouage, il est souvent très prudent de choisir un salon où ils utilisent des aiguilles stériles qui n’ont pas été utilisés auparavant. Personne ne vérifie la composition chimique des couleurs, mais notre étude montre que c’est sûrement nécessaire ».

Effectivement, personne ne connait actuellement l’effet de l’exposition à ces nanoparticules potentiellement nocives, ni leur effet à long terme sur les ganglions et la santé.

Source : Nature.com – Revue Scientific Reports – Synchrotron-based ν-XRF mapping and μ-FTIR microscopy enable to look into the fate and effects of tattoo pigments in human skin