Actualités

Une consommation excessive de sel expose au diabète

Publié le
Une consommation excessive de sel expose au diabète

Excès de sel, diabète et muscles qui se dégradent

L’OMS conseille de ne pas dépasser une consommation de 5g par jour, deux études,une américaine, l’autre allemandes, viennent corroborer cette recommandation.

Ce sont les 10 cosmonautes russes qui se sont pliés aux recherches lors d’un programme de préparation à un voyage spatial. Leur régime alimentaire a changé à plusieurs reprises, et la quantité de sel journalière a atteint les 12g. Les chercheurs s’attendaient à ce que les cosmonautes se déshydratent pensant que l’excès de sel engendrerait un excès d’urines pour l’éliminer mais il s’est produit l’inverse. D’abord ils mangeaient plus, puis les sujets ont bu moins d’eau sans pour autant se déshydrater, laissant supposer que leur corps stockait l’eau … ou qu’il en produisait davantage.

Pour approfondir leur recherche les chercheurs ont fait subir le même régime à des souris, et obtenu la même réaction. Ils ont pu alors constater que les muscles des souris commençaient à se dégrader. Ainsi leur organisme puisait dans ses ressources musculaires en augmentant le taux de glucocorticoïdes, hormones stéroïdiennes qui, entre autre, dégradent les protéines musculaires pour fournir de l’urée au rein .
Ce processus demande beaucoup d’énergie, énergie que le corps réclame d’abord par un appétit plus grand avant de puiser dans les muscles.

Par ailleurs, les chercheurs ont constaté qu’un excès de sel favorise l’augmentation des glucocorticoïdes.
Or ceux-ci sont impliqués dans le métabolisme des glucides, un taux élevé augmentant le risque de diabète ou d’obésité.
Jens Titze, un des auteurs de ces travaux résume en déclarant « Nos résultats suggèrent qu’un régime riche en sel peut prédisposer à un syndrome métabolique »,

(Source : Journal of Clinical Investigation – Increased salt consumption induces body water conservation and decreases fluid intake)