Actualités

Groupe sanguin O : moins de risques de maladies cardiovasculaires

Publié le
Groupe sanguin O : moins de risques de maladies cardiovasculaires

Les groupes sanguins A, AB et B sont plus à risques de maladies cardiovasculaires

Les groupes sanguins ne déterminent pas uniquement la compatibilité entre deux personnes pour une transfusion. Ils permettraient de déceler les personnes les plus sujettes à des risques d’un infarctus du myocarde. C’est la conclusion d’une étude à large spectre qui a été présentée au congrès européen de cardiologie tenu du 29 avril au 2 mai 2017 à Paris.
Ces travaux de scientifiques néerlandais montrent en effet que le groupe sanguin O est lié à un plus faible risque de crise cardiaque que les groupes A, B ou AB.
Pour ces recherches, Tessa Kole de l’université de Groningen au Pays Bas a effectué une méta-analyse à partir d’une dizaine de publications rassemblant près de 1,3 million de participants, dont 519 mille personnes du groupe O, soit les donneurs universels. Ces travaux précisaient la prévalence des maladies cardiovasculaires telles que les pathologies coronaires, l’insuffisance cardiaque ou encore les crises cardiaques, et la mortalité cardiovasculaire.
Plus globalement, 18 650 accidents coronariens ont été recensés. Plus de 11 mille ont été observés chez des individus du groupe A, B ou AB et les 7200 restants n’ont concerné que des personnes du groupe O.
« Nous avons montré que le fait d’avoir un groupe sanguin autre que O est associé à un risque accru de 9% de problèmes coronariens et un risque accru de 9% d’évènements cardiovasculaires, en particulier l’infarctus du myocarde », précise Tessa Kole.

Source : Communiqué durant le congrès de la Société Européenne de Cardiologie – Non-O blood groups associated with higher risk of heart attack