Journée mondiale de l’ostéoporose

Publié le
Marcher pour prévenir l'ostéoporose

Vendredi 20 octobre 2017 : journée mondiale de l’ostéoporose

L’ostéoporose est une pathologie qui est insidieuse et silencieuse. Elle est due à la fragilité de la densité osseuse. Quand le capital osseux est vulnérable, il y a plus de risques de chutes et de fractures particulièrement chez les sujets âgés. L’os est une matière vivante, c’est la charpente architecturale et structurelle de l’organisme humain.
C’est incontestablement une maladie qui peut être invalidante. En revanche, il y a des stratégies thérapeutiques efficientes qui peuvent atténuer l’impact de cette affection. Il ne faut pas négliger l’influence des hormones sexuelles, mais aussi l’hygiène de vie avec une alimentation riche en calcium, en vitamine D et une activité sportive régulière.
Le squelette est une sorte de capital précieux et qui peut se fragiliser au fil du temps. Après 30 à 40 ans, l’organisme a plus de mal à emmagasiner les éléments qui garantiront la pérennité de la solidité du squelette. Si 10% des hommes peuvent souffrir de cette maladie, l’ostéoporose atteint 30 à 40 % des femmes à la ménopause et plus de la moitié de celles de plus de 75 ans. En effet, la diminution de la sécrétion des hormones féminines entraîne une accélération de la perte osseuse de près de 30 % dans les 10 ans qui suivent la ménopause, soit quand même 3 à 4 kg de masse osseuse.
C’est le médecin spécialiste qui donne les traitements qui conviennent aux patientes ou aux patients. Les avancées thérapeutiques dans ce domaine ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et de donner de bons résultats.
 
 

Video : Prévenir l’ostéoporose du Groupe de Recherche et d’information sur l’Osteoporose (GRIO)