Actualités

Le lait maternel, un antibactérien naturel

Publié le
Le lait maternel, un antibactérien naturel

Les glucides du lait maternel sont des antibactériens naturels

Le lait maternel renferme un complexe de protéines en évolution de protéines, de glucides et de lipides qui aident pour la défense immunitaire des nouveau-nés.
Dans cette optique, une équipe de scientifiques américains de l’Université de Vander vient de démontrer que les glucides présents dans le lait maternel ont une propriété antibactérienne. Ces résultats ont été présentés au cours de la 254ème session de la rencontre de la société américaine de chimie.
Ces glucides sont des antibactériens naturels et non toxiques et cela constitue un bon résultat contre l’émergence de la résistance bactérienne.
Les travaux cliniques des scientifiques ont comporté le prélèvement des glucides de lait maternel et analysés les oligosaccharides de nombreux d’échantillons de mères donneuses par spectrométrie de masse.
Les scientifiques ont ajouté ces composés aux cultures bactériennes et ils ont observé les résultats au microscope. Les chercheurs ont remarqué que certains de ces oligosaccharides tuent des bactéries et que certains décomposent les biofilms des entités bactériennes.
Steven Townsend, professeur de chimie et auteur principal de ces travaux a déclaré: « Nous avons commencé à chercher différentes méthodes pour vaincre les bactéries infectieuses. Pour l’inspiration, nous nous sommes tournés vers une bactérie particulière, groupe B Strep. Nous nous sommes demandés si son hôte habituel, soit la femme enceinte, produit des composés capables d’affaiblir ou de tuer ce streptocoque principal responsable des infections chez les nouveau-nés du monde entier ».
Les chercheurs se sont concentrés sur les sucres présents dans le lait maternel, encore peu étudiés.
 » Nos résultats montrent que ces sucres ont une action unique « , a déclaré Townsend. » Tout d’abord, ils sensibilisent les bactéries cibles puis les tuent. »

Ensuite, les chercheurs ont continué en ajoutant aux glucides du lait maternel des peptides salivaires humaines, les chercheurs ont démontrés la capacité des sucres à dégrader les biofilms améliorant l’efficacité des autres agents antimicrobiens contenus dans le lait maternel.

Dans les études suivantes, l’équipe a également montré que l’activité antimicrobienne des sucres du lait s’étend à un certain nombre d’autres bactéries infectieuses, dont deux des six pathogènes « ESKAPE » qui sont la principale cause d’infections hospitalières dans le monde.

Les chercheurs oeuvrent maintenant à identifier les types spécifiques de molécules de glucides responsables des effets antibactériens qu’ils ont découvert.
C’est une nouvelle voie vers des antibactériens naturels qui s’ouvre pour combattre la résistance bactérienne.