Actualités

Manger trop salé multiplie vos risques d’arrêt cardiaque

Publié le
Manger trop salé multiplie vos risques d’arrêt cardiaque

Une consommation de moins de 6,8g de sel par jour serait l’idéal pour limiter le risque d’arrêt cardiaque, alors qu’une surconsommation multiplierait celui-ci par deux.

Ce sont les conclusions d’une étude finlandaise présentée durant le congrès de l’European Society of Cardiology (ESC) à Barcelone en Aout2017. Cette étude a analysé les données de 4 630 personnes, âgées de 25 à 64 ans, sur une durée de 12 ans.
Durant cette étude, 121 des sujets ont eu un arrêt cardiaque.

Moins de sel, moins de risque d’arrêt cardiaque

Après ajustement des variables telles que l’âge, le sexe, le niveau d’études, les scientifiques ont constaté qu’une
consommation de sel de 6,8 à 8,8 g augmentait légèrement (1,13 fois) le risque d’arrêt cardiaque par rapport à une consommation inférieure à 6,8g. Et plus la consommation de sel augmentait, plus le risque augmentait; soit 1.45 fois plus pour une consommation entre 8,8 et 10,9 g; 1,56 fois plus pour une consommation entre 10,9 et 13,7 g; et jusqu’à 1,75 fois plus pour une consommation supérieure à 13,7 g.

Rappelons que l’OMS recommande pour les adultes de consommer moins de 5 grammes (un peu moins d’une cuillère à café) de sel par jour.

Réduire sa consommation de sel

On peut réduire sa consommation de sel en:
– ne salant pas les plats en les préparant;
– ne rajoutant pas de sel à table (ne pas mettre de salière sur la table pour éviter la tentation);
– limitant le grignotage d’aliments industriels salés;
– choisissant des produits pauvres en sodium.

Le sel est naturellement présent dans divers aliments, comme le lait, la viande et les crustacés, nul besoin d’en rajouter pour consommer la quantité nécessaire et suffisante à notre organisme.

Source: European Society of Cardiology (ESC) – High salt intake associated with doubled risk of heart failure