Actualités

Multiplication par deux des cas d’arthrose du genou en 50 ans

Publié le
Multiplication par deux des cas d’arthrose du genou en 50 ans

Deux fois plus de cas d’arthrose gonale depuis le milieu du XXème siècle

Une étude de chercheurs nord-américains et finlandais, publiée dans la revue « PNAS », révèle que les cas d’arthrose gonale a été multipliée par deux sur une période de 50 ans.
Les scientifiques ont tenté à comprendre les raisons de l’explosion des cas d’arthrose et particulièrement de l’arthrose du genou, non seulement parce qu’elle est extrêmement fréquente de nos jours, mais aussi parce qu’elle est responsable du handicap le plus important parmi toutes les maladies rhumatismales.
C’est à partir de l’examen clinique de deux mille entités squelettiques provenant de collections cadavériques et archéologiques à travers les États-Unis que cette étude a été réalisée.
Les chercheurs ont conclus « l’arthrose du genou existait à de faibles fréquences, mais depuis le milieu du 20ème siècle, la prévalence de la maladie a doublé. Nos analyses contredisent l’opinion selon laquelle la récente augmentation de l’arthrose du genou s’est produite simplement parce que les gens vivent plus longtemps et sont plus souvent obèses. Au lieu de cela, nos résultats soulignent le besoin d’étudier les facteurs de risques supplémentaires, probablement évitables, qui sont devenus omniprésents au cours du dernier demi-siècle. »

Les facteurs environnementaux de la vie moderne incriminés sont la sédentarité, trottoirs durs, forme des chaussures, alimentation trop riche en sucres et en gras entraînant des réactions inflammatoires provoquant des dommages ostéo-cartilagineux, les maladies du vieillissement ainsi que les pathologies évitables comme les maladies cardiovasculaires qui favorisent l’accélération de l’arthrose et notamment de l’arthrose du genou…

Le Pr Daniel Lieberman a indiqué : « Il existe de nombreux facteurs de risque bien connus pour les maladies cardiovasculaires, de sorte que les médecins peuvent recommander à leurs patients de faire certaines choses pour diminuer leurs risques. Nous pensons que l’arthrose du genou appartient à la même catégorie, car on peut la prévenir plus efficacement qu’on ne le fait aujourd’hui ».

Cette étude rétrospective ne permet de comprendre avec certitude les origines de la maladie arthrosique mais met en avant les paramètres environnementaux les plus importants qui contribuent à la faiblesse des articulations ou à l’endommagement des tissus ostéo-cartilagineux.
Cette pathologie arthrosique survient souvent chez les sujets de plus de 50 ans et dans des cas sévères elle entraîne des contraintes de mobilité. La sédentarité est une des origines de l’inflammation des articulations qui entraîne un amincissement cartilagineux et une faiblesse musculaire ne préservant pas la stabilité des mouvements articulaires.

Source PNAS – Knee osteoarthritis has doubled in prevalence since the mid-20th century