Actualités

L’obésité des femmes enceintes élève le risque de l’épilepsie chez l’enfant

Publié le
L’obésité des femmes enceintes élève le risque de l’épilepsie chez l’enfant

IMC supérieur à 40, risque d’épilepsie chez l’enfant

Le risque d’une épilepsie de l’enfant s’élève pour atteindre 80% lorsque la femme enceinte présente une surcharge pondérale, soit un indice de masse corporel (IMC) supérieur à 40, c’est le résultat d’une étude neurologique réalisée par des chercheurs suédois et publiée le 3 avril 2017 dans la revue médicale américaine JAMA neurology.

L’étiologie de l’apparition de la maladie épileptique est mal connue.

Cette étude a été menée sur une large cohorte, soit plus 1,4 million de bébés nés entre 1997 et 2011, en Suède.
Plus de 7 500 d’entre eux ont développé une épilepsie entre leur 1er mois et leur 16ème anniversaire.
L’étude relève que le risque de l’épilepsie s’élève à 11% de plus lorsque la future maman présente un simple surpoids, c’est-à-dire un indice de masse corporelle est entre 25 et 30, par rapport à une future maman sans surpoids. Plus le surpoids est grands plus le risque augmente.
Ce risque monte jusqu’à 82% de plus lorsque la future mère présente un IMC supérieur à 40, soit une obésité morbide.

Suite à ces résultats, les chercheurs suédois ont avancé des hypothèses et explicitent la survenue d’une épilepsie chez les bébés d’une mère obèse est en rapport avec une blessure cérébrale fœtale ou une inflammation lors du développement cérébral de l’enfant.