Actualités

Plus de la moitié des porteurs du virus du VIH/SIDA est traitée

Publié le
Plus de la moitié des porteurs du virus du VIH/SIDA est traitée

Une barrière dans la lutte contre l’épidémie du sida vient d’être franchie pour l’année 2016. Les cas de nouvelles infections reculent d’une manière significative grâce à l’accessibilité au dépistage, l’accentuation des moyens de prévention, la présence des traitements et les avancées de la prise en charge.

Plus de la moitié des personnes porteuses du VIH ont désormais accès au traitement.

La balance a basculée selon l’organisation onusienne ONUSIDA, 19,5 millions de personnes restent en vie grâce aux traitements et aux suivis thérapeutiques des patients. Une victoire dans la lutte contre l’épidémie mondiale depuis l’année 2015. Cependant, malgré cette avancée globale certaine, plusieurs catégories de populations continuent d’être largement victimes du virus. C’est le cas des enfants et des personnes souvent discriminées comme les usagers de drogues injectables notamment dans la région de l’Afrique subsaharienne. Par ailleurs, selon le rapport de l’ONUSIDA présenté le 20 juillet 2017, il y a eu deux fois moins de décès en une décennie. La mortalité des patients infectés par le virus VIH a été de 1 million en 2016 contre 1,9 million en 2005. L’organisation onusienne a mis en avant que les perspectives pour l’année 2020 sont d’arriver à diminuer le nombre de nouveaux cas par an à 550 mille. Un renforcement des moyens de dépistage et une meilleure communication, la sensibilisation et l’éducation thérapeutique visant les hommes, les jeunes et les personnes à comportements à risques permettront d’atteindre ce but.
Par ailleurs, pour l’horizon de l’année 2020, la réalisation mondiale de l’objectif 90-90-90* de l’ONUSIDA est réalisable et accessible, si les lacunes sont comblées des opérations de dépistage à la prise en charge de cette infection sexuellement transmissible. Les efforts ne vont pas concerner seulement l’Afrique mais également des pays européens et asiatiques car dans ces dernières contrées, les nouvelles contaminations ont rebondi de 60%. En 2016, les financements de la mobilisation contre le sida ont atteint un montant de 19 milliards d’euros et il faudrait ajouter à cette somme 7 milliards d’euros pour parvenir à l’objectif 90-90-90.

* Objectif 90-90-90 : A l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable, 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée.

( Crédit photo DIOS1212AMOR – CC-BY-SA-4.0 )