marcher à la menopause

Post- ménopause : faire de la marche garantie la santé cardiaque

Publié le

Chez les femmes en post-ménopause, la marche régulière diminue le risque d’infarctus du myocarde. Des bénéfices rapportés à partir de 2 à 3 sorties de 40 minutes minimum par semaine.

par

Des scientifiques américains ont extrait de la Women’s Health Initiative les données de santé de 89 mille femmes. Toutes ces femmes participantes ont été âgées de 50 à 79 ans. Au départ de cette étude clinique, chacune avait un bon potentiel de marche et n’avait jamais souffert d’infarctus du myocarde, ni de maladies coronariennes, artérielles ou de cancers. Les habitudes de marche (la fréquence, la durée et l’intensité) ont été relevées par questionnaires.
 
symptome de la menopause
 

Marcher au moins deux fois par semaine diminue le risque d’infarctus du myocarde d’un quart

Les conclusions de cette étude américaine a révélé que marcher au moins deux fois par semaine diminue le risque d’infarctus du myocarde de 25%. Dès lors que la séance dépassait les 40 minutes, le risque d’infarctus diminue de 21% et 25%. Pour les femmes qui marchaient à une cadence modérée/élevée comparée à celles dont le pas était plus décontracté, le risque diminue encore plus avec des pourcentages 26% à 38%.
Par ailleurs, dans le cadre des résultats scientifiques, les chercheurs ont indiqué que parmi les nombreux facteurs de risque associés à l’infarctus du myocarde, il y a le surpoids, l’obésité, la sédentarité, l’hypercholestérolémie, on trouve aussi le facteur de l’âge. Ainsi, chez les femmes de 75 à 84 ans, le risque d’infarctus du myocarde est multiplié par trois par rapport aux femmes dans l’intervalle d’âges de 65 à 74 ans.