Risque élevé de récidive après une dépression post-partum

Publié le
récidive des dépressions postpartum

Beaucoup de femmes connaissent une phase de dépression après un accouchement.
Cette étude réalisée sur une large cohorte – plus 457 mille femmes enceintes de leur premier enfant – a été publiée dans « Plos Medicine ».

La dépression post-partum touche 5% à 15% des femmes sans antécédents psychiatriques.

En effet, les scientifiques ont observé qu’une femme sur deux mille présentaient des séquelles post-accouchement à la suite de complications qui peuvent survenir après la naissance d’un premier enfant. Les chercheurs danois ont suivi ces femmes de janvier 1996 à décembre 2014, analysant les liens entre antécédents psychiatriques, prise d’antidépresseurs et dépression post-partum. Dans le cœur de cet échantillon danois 0,6% des femmes ont connu un premier épisode de dépression post-partum. Une année, après le début d’un traitement médicamenteux, 30% prenaient des médicaments anti-anxiolytiques. Après quatre ans cette proportion était de 5,4% des femmes.
Les chercheurs ont démontré que les femmes ayant eu une dépression post-partum après la naissance d’un premier enfant, avaient un globalement un sur-risque de 21% de récidiver.
Après un trouble psychologique à la suite d’une première naissance, les femmes présentent un risque de récidive d’une dépression post-partum lors d’une deuxième naissance plus élevé que pour les femmes n’ayant pas eu de dépression post-partum :
– de 26,9 fois pour les femmes ayant recues des anti-dépressuers,
– de 46,4 fois pour les femmes ayant signalées une dépression sans être traitées,

Ces travaux norvégiens montrent l’intérêt de renforcer la surveillance des femmes ayant eu une dépression post-partum après la naissance de leur premier enfant.

Source : Plos Medecine – Risk, treatment duration, and recurrence risk of postpartum affective disorder in women with no prior psychiatric history: A population-based cohort study