Actualités

Risques de la fièvre au début de grossesse.

Publié le
Risques de la fièvre au début de grossesse.

Risques en cas d’état fébrile chez les femmes enceintes

Des chercheurs américains viennent d’affirmer encore une fois le danger et les risques de la fièvre au début de grossesse.
Parmi ces risques au cours de l’apparition d’un état fiévreux: l’accouchement prématuré et l’apparition de malformations congénitales chez le nouveau-né.
Dans le cadre de cette étude scientifique publiée dans la revue « Science signaling », des essais cliniques sur un modèle animal ont été réalisés. Le Dr Eric Benner, pédiatre au Duke University et au Medical Center à Durham en Caroline du Nord a confirmé le risque de survenue de malformations congénitales. Le spécialiste pédiatre a indiqué : « La fièvre, en elle-même, est susceptible d’interférer avec le développement du cerveau et de la mâchoire ». Le pédiatre a précisé également : « Ce, particulièrement, lorsqu’elle survient entre les troisième et huitième semaines ». Cependant, il a démontré que ces risques peuvent être réduits avec la prise d’antipyrétiques, qui vont diminuer la fièvre. Il a insisté surtout sur le paracétamol puisqu’il a fait l’objet de nombreuses études médicales chez la femme enceinte.

Dans tous les cas, pour une femme enceinte, quel que soit le stade de la grossesse, il est essentiel de demander l’avis d’un médecin traitant avant de recourir à l’automédication.